Onglets principaux

Actualités

Cameroun - Crise anglophone : « vive désapprobation du gouvernement », face à l’ingérence américaine

La brouille entre le chef de la mission diplomatique américaine et les autorités camerounaises, au sujet de la crise sécessionniste anglophone, prend des allures de crise diplomatique.
1 lectures aujourd'hui
1,072 vues
05/24/2018 - 16:36
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online
L'ambassadeur américain et le Minrex

Au lendemain de la convocation de l’ambassadeur américain, suite à ses récentes déclarations au sujet de la crise anglophone et du départ de président Paul Biya à la fin du mandat en cours, le ministre camerounais des Relations Extérieures a exprimé la « vive désapprobation du gouvernement camerounais ».  

Mardi, 22 mai 2018, Peter Henry Ballerin a été convoqué au Ministère camerounais des Relations Extérieures, pour s’expliquer sur ses récents propos au sujet de la crise sécessionniste anglophone qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays.

Lire : Cameroun : L’ambassadeur des Etats-Unis convoqué par les autorités

« Le ministre des relations extérieures a fait part (à l'ambassadeur des Etats-Unis) de la vive désapprobation du gouvernement camerounais après sa démarche qui viole tous les usages diplomatiques en la matière, ainsi que les règles de civilité et de droit, tant dans la forme que dans le fond », a réagi le Ministre camerounais des Relations Extérieures (MINREX), Lejeune Mbella Mbappé, dans un communiqué publié peu après l’entrevue avec le diplomate américain, mardi soir.  

Pour rappel, quelques jours plus tôt, Peter Henry Ballerin, avait, dénoncé, dans un communiqué, des exactions commises par l’Armée dans les régions d’expression majoritairement anglophone du pays, et en proie à des velléités séparatistes, animés par des groupes armés. Accusant les forces de sécurité camerounaises d’« assassinats ciblés », « incendies et pillages des maisons », « arrestations sans accès à une assistance juridique », entre autres. Ce qui, n’est manifestement pas du gout des autorités camerounaises.

Des « allégations totalement infondées », rétorque le MINREX pour qui, les forces de sécurité camerounaises font preuve de « professionnalisme et de rigueur », dans la lutte contre les militants séparatistes, dans le but de préserver la paix, la stabilité et l’intégrité territoriale du Cameroun. Le tout, dans le strict respect des « règles d'engagement et du droit international humanitaire ».

« En réponse, l'ambassadeur, tout en plaidant le fait que ses propos ont été mal interprétés par la presse (…) compte apporter sa contribution à la stabilité du Cameroun, et ne saurait partager les positions des sécessionnistes », indique le communiqué du MINREX.

Étiquettes: