Onglets principaux

Education

Examen de BEPC: une polémique inutile.

L'épreuve de l'éducation à la citoyenneté soumise aux candidats du Brevet d'Etudes du Premier Cycle session 2017 provoque des gorges chaudes entre les parents d'élèves sur les réseaux sociaux.
0 lectures aujourd'hui
1,233 vues
06/15/2017 - 07:54
0
Tobie-Rodrigue Atangana
Journaliste

Il s'agit en effet d'un cas pratique libellé ainsi qu'il suit: «Dr Nyemeck, médecin dans un hôpital de Yaoundé, a été sollicité par un établissement hôtelier de la place pour administrer les premiers soins d’urgence à l’un de ses clients. Arrivé sur les lieux, il aperçoit son épouse Sandrine sortant d’une chambre dudit hôtel en compagnie d’un inconnu. Furieux, le médecin se jette sur ce dernier, le moleste sérieusement pour se faire justice». Pour certains parents visiblement éméchés, cette question ne prone pas les valeurs républicaines et de surcroit est proposée aux élèves de 10 à 11 ans pour les plus jeunes et de 15 à 18 ans pour les adolescents. Parler de sexe ou plutôt de querelles conjugales contrarie avec la notion de république au Cameroun! le monde s'éffondre! Le cas pratique sujet du désarroi des parents est une sorte d'initiation à l'étude du droit de la famille qui traite des thèmes variés entre autres: le divorce, la fidelité dont se doivent les époux dans une relation de mariage. Dans cette perspective, la pseudo polémique provoquée par ledit cas pratique est inutile et absurde d'autant plus que, les parents concernés par ce soulèvement n'ont jamais pu contester les programmes télé qui s'imposent à leurs enfants chaque jour en violation des moeurs. 

©Tobie-Rodrigue ATANGANA

Étiquettes: