Onglets principaux

Politique

Elections 2018 : Maurice Kamto demande à rencontrer John Fru Ndi

Dans une correspondance, Maurice Kamto, président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC), a demandé à rencontrer le leader du Social Democratic Front (SDF), John Fru Ndi.
8 lectures aujourd'hui
1,019 vues
01/18/2018 - 17:19
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Plus que jamais, l’année 2018 semble être décisive pour la classe politique camerounaise. Avec les élections municipales, législatives, ou encore présidentielles prévues cette année, les enjeux sont en effet importants. De ce fait, chacun des acteurs essaie de se positionner, et avancer judicieusement ses pions.

Dans cette configuration, le leader du MRC (opposition), Maurice Kamto se fait particulièrement remarquer. Après avoir rencontré discrètement Akere Muna la semaine dernière, l’opposant veut cette fois ci rencontrer le chairman du SDF (leader de l’opposition).

En effet, Maurice Kamto vient de faire parvenir une correspondance au Chairman John Fru Ndi, dans laquelle il demande à le rencontrer afin de discuter des « conditions d’une approche collective des partis et autres forces politiques lors des prochaines élections », apprend-on. De plus, l’ancien Ministre Délégué à la Justice souhaite que la rencontre se tienne « le plus vite possible ». Quand on sait que l’opposant historique John Fru Ndi pourrait ne pas se présenter à la prochaine Présidentielle, l’occasion est sans doute opportune pour le Pr Kamto.

Déjà, ce mardi 16 janvier, Me Akere Muna, candidat déclaré à la Présidentielle de 2018, la création d’une plateforme réunissant son mouvement « Now », et d’autres partis tels que l’AFP (dirigée par son frère ainé Bernard Muna), l’USDP, et le FNDC. L’ancien bâtonnier du barreau camerounais sera porté par cette plateforme de partis à la la prochaine Présidentielle, a-t-il annoncé. C’est donc dire que l’idée de présenter un front uni de l’opposition aux prochaines échéances électorales en préoccupent plus d’un.

Pour rappel, en 2004 déjà, un tel projet de coalition de l’opposition avait été envisagé pour présenter un candidat unique à la présidentielle. Mais, en raison de profonds désaccords et de problèmes d’égo entre les différents leaders, le projet n’avait pas abouti.

Les mois à venir nous diront si 2018 sera la bonne pour l’alliance de l’opposition camerounaise.

Étiquettes: