Onglets principaux

Economie

Forum africain des finances publiques

Les assises du form africain sur les finances publiques tiennent en respect le peuple camerounais qui y formulent des attentes, depuis l'annonce par les sources gouvernementales de leur tenue.
1 lectures aujourd'hui
2,359 vues
02/07/2017 - 14:23
0
Tobie-Rodrigue Atangana
Journaliste
Forum africain des finances publiques

Le forum africain des finances publiques s'est ouvert aujourd'hui 07 février 2017 à yaoundé, sous la présidence du Ministre camerounais des finances Alamine Ousmane May.

De nombreux experts de la communauté nationale et internationale des  finances publiques, participent à ce forum très sélectif de la communauté médiatique nationale. Toutefois, les attentes sont formulées par  les camerounais sur ces assises et principalement, l'amélioration de la qualité de l'information financière, la maitrise par le peuple des procédures d'appurement du passif de l'Etat. La gestion des institutions des finances publiques des pays du tiers monde, n'a pas fait bonne presse depuis les indépedances.

Elle est demeurée aux antipodes de la notion de service public, avec de graves violations des règles de comptabilité publique. De plus, si les procédures d'endettement de l'Etat africain auprès des institutions financières internationales sont dans une certaine mesure connues, une préoccupation demeure sur son rapport avec les nouvelles formes d'endettements auprès des investisseurs internationaux, qui rivalisent avec le concept wesphalien de la communauté internationale. Par ailleurs, les procédures d'appurement du passif de l'Etat africain néocolonial, sont un casse-tête chinois sur un double point de vue de sa méthode et de sa traçabilité. Cette opacité a pour conséquence malheureuse l'embastillement de la souveraineté de ces Etats sur leurs finances publiques. La Grèce est tombée dans ce piège. L'Etat africain néocolonial peut-il l'éviter?   

Étiquettes: