Onglets principaux

Economie

CAMAIR-CO S’offre deux nouveaux avions.

Ernest Dikoum le Directeur Général de la Compagnie de transport Aérien camerounaise en abrégé CAMAIR-CO l’a annoncé mercredi 22 mars 2017 : « Nous venons d’acquérir les deux avions qui étaient en location… »
0 lectures aujourd'hui
3,333 vues
03/24/2017 - 16:08
0
Bryce Leonce MBOE
Rédacteur Cameroun-online

Il s’agit d’une des clauses du plan de relance de CAMAIR-CO proposé par le cabinet américain Boeing Consulting. Une acquisition qui permettra à la compagnie nationale un regain de confiance.

 

Pour le Directeur général Ernest Dikoum, il est question de mettre la compagnie à jour et de respecter les standards internationaux. « Le niveau d’équipement est en train d’évoluer. Nous allons remettre certains équipements à niveau. Il faut qu’on arrive à résoudre le problème par les racines et non par le feuillage » a-t-il déclaré lors d’un point sur la mise en place et l’évolution du plan de relance de Boeing Consulting.

 

La CAMAIR-Co dispose désormais de cinq aéronefs appartenant à l’’entreprise. Un plus qui permettra la desserte en interne et à l’extérieur du Cameroun. Cette acquisition de la compagnie aérienne camerounaise a été rendu possible par l’initiative d’un pool bancaire des 50% des fonds prévus pour remettre la compagnie à flot. 30 milliards de Francs CFA sur les 60 attendus.

 

Les destinations privilégiées par CAMAIR-CO s’élèvent à huit au niveau national (Yaoundé, Douala, Bertoua, Bafoussam, Maroua, Bamenda, Ngaoundéré, et Garoua) onze en Afrique (Abidjan, Lagos, Johannesburg, Kinshasa, Libreville, Ndjamena, Bamako, Bangui et Cotonou) et quatre au niveau intercontinental (Paris, Londres Bruxelles, et Washington).

 

Selon Michael Bangue-Tandet directeur des ventes à Boeing, Une des recommandations du plan de relance proposé par Boeing Consulting prévoit sur une période de sept ans d’acquérir un avion-cargo, douze avions passagers, et deux turbo propulseurs 777 200 ER, de manière intérimaire en attendant l’entrée du Boeing 787 au cours de la troisième et de la quatrième année.

 

Si ce plan de relance est scrupuleusement suivi, CAMAIR-CO pourra très vite regagner ses lettres de noblesses.

 

©Bryce Léonce MBOE

Étiquettes: