Onglets principaux

Sports

Nécrologie : Zacharie Nkow tire sa révérence

En service au poste nationale la CRTV, l’ancien reporter à rendu l’âme dans la matinée de dimanche 04 juin 2017 à Mount Mary, un hôpital de Buea, chef-lieu de la Région du Sud-Ouest.
21 lectures aujourd'hui
1,432 vues
06/05/2017 - 14:03
0
Ingrid Maliago
Redactrice Cameroun Online

Il quitte la terre loin de son micro et de la cabine de reportage qu’il affectionnait tant. Les murs du Mount Mary hôpital de Buea sont les derniers lieux qu’il a visité. Agé de 72 ans, Sa voix de stentor, on ne l’écoutera plus. On se souviens de ses belles fresques d’évènement sportifs qu’il servait à chaque fois ; comme ce fut le cas à la finale de la CAN Abidjan 84 remporté par les lions Indomptables du Cameroun.

 Abel Mbengue, fidèle compagnon de micro et même de vie se souviens de leur dernier échange il y a quelques semaines et parle avec beaucoup d’émotion, il est surtout « abasourdi, consterné, parce qu’il y a quelques semaines il m’a appelé. Il m’a demandé si j’avais toujours une de nos photos à l’ancien palais de la république en compagnie du président d’alors [feu Ahmadou AHIDJO, ndlr]. Je lui ai dit ZAC je vais chercher et lorsque tu seras à Yaoundé je vais pouvoir te satisfaire comme toujours… c’est la dernière fois qu’on échangeait au téléphone » s’est-il confié au micro de la chaine nationale la CRTV.

Pour Abel Mbengue « Zac était plus qu’un siamois, plus qu’un jumeau autour du micro sportif lors de nos reportages. Zac était pour moi un compagnon sur qui on pouvait compter, sur qui on pouvait s’appuyer en dehors du micro ; c’est pour tout cela qu’aujourd’hui je me suis dit : que me reste-il ? Mes souvenirs seront les pires moments de ma vie, car il n’y aura plus cette complicité joyeuse lorsque nous nous rencontrions. »

Appelé à faire valoir ses droits à la retraite il y a environ 15 ans, Zacharie Nkwo s’était retiré dans la ville de Buea au quartier Bokwango où il a terminé ses derniers instants Sa dépouille a été transférée à la morgue de l’hôpital générale de Buea.

©Ingrid Maliago

 

Étiquettes: