Onglets principaux

Actualités

Assassinats de militaires en zone anglophone : La riposte se précise

Le Ministre camerounais de la Défense a présidé ce vendredi 1er Décembre, une réunion sécuritaire avec les Etats-majors des armées, en vue d’évaluer la situation sécuritaire dans le pays, et préparer une riposte aux menaces terroristes
0 lectures aujourd'hui
1,225 vues
12/04/2017 - 16:39
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Sur très hautes instructions du Chef de l’Etat, Paul Biya, le Ministre chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a présidé ce vendredi 1er Décembre, une réunion sécuritaire avec les Etats-majors des armées, en vue d’évaluer la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest, et de préparer une riposte aux attaques meurtrières contre les forces de Défense et de sécurité. Ont notamment pris part à cette réunion à huis clos que présidait le MINDEF, les quatre Généraux, commandant les régions militaires interarmées, les quatre Généraux commandant les régions de gendarmerie, ou encore le Général de brigade Bouba Dobekreo, commandant le 1er secteur de la Force multinationale mixte de la Commission du Bassin du Lac Tchad.

L’urgence et le caractère délicat de cette nouvelle “menace terroriste" incarnée par les séparatistes du « Southern Cameroon’s Ambazonia Consortium United Front » (SCACUF), impose que les mesures adéquates soient prises pour une riposte significative, sans que les populations civiles soient affectées. « Ce qui compte maintenant, ce ne sont pas des déclarations, mais l’action », a déclaré, avec la plus grande fermeté le MINDEF. Pour le Ministre, il était question au cours de ce huis clos d’environ 10 heures d’horloge, de fixer les conditions de mise en œuvre immédiate des mesures et instructions émanant du Président de la République.

En effet, de retour d’Abidjan où il prenait part aux travaux du 5ème sommet U.A - U.E, le Président Biya s’est voulu ferme et rassurant face à l’escalade des violences dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Constatant que « le Cameroun est victime des attaques à répétition de bandes terroristes se réclamant d’un mouvement terroriste », le Chef des Armées a tenu à rassurer ensuite que toutes les mesures sont prises « en vue de mettre hors d’état de nuire ces criminels ».

Pour rappel, au moins 10 membres des forces de défense ont péri sous le coup des séparatistes dans ces deux régions en moins d’un mois. Tandis que leurs velléités de partition du pays ne semblent pas s’estomper.

S’il n’a pas révélé le contenu de la réunion à Huis clos, face à la presse vendredi soir, dans une salle des Actes de son département ministériel, Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense a précisé que la concertation de vendredi dernier n’était pas uniquement focalisée sur la situation qui prévaut dans ces deux régions. Elle a permis une évaluation sécuritaire de l’ensemble du pays. En tout état de cause, « l’intégrité territoriale du Cameroun sera préservée », a-t-il tenu à assurer.

Étiquettes: