Onglets principaux

Société

Cameroun : Plus de 14.000 fonctionnaires invités à clarifier leur situation administrative, sous peine de radiation

L’Etat camerounais vient de publier une liste de 14.134 agents de la fonction publique appelés à clarifier leur situation administrative dès décembre, sous peine de radiation.
1 lectures aujourd'hui
9,249 vues
12/06/2017 - 16:23
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Au Cameroun, le Ministère de la Fonction Publique vient de publier une liste de 14.134 fonctionnaires invités à clarifier leur situation administrative, auprès de leur Direction de l’Administration Générale (DAG), ou de leur Direction des Ressources Humaines (DRH), dès ce mois de décembre. Ceux qui n’auront pas pu régulariser leur statut administratif sont sous le coup d’une radiation de la Fonction Publique.

Ces agents de l’Etat se recrutent quasiment dans tous les corps de la Fonction Publique. Qu’il s’agisse de magistrats, d’enseignants, de militaires, de médecins ou infirmiers, ils sont nombreux à être interpellés par la mesure. Mais le document révèle que les personnels du Ministère des Enseignements Secondaires et celui de la Santé sont les plus concernés.

D’après les informations du Quotidien Mutations, ces fonctionnaires fantômes sont souvent des absentéistes à leur poste, qui continuent d’émarger dans les caisses publiques, alors qu’ils travaillent souvent à plein temps, soit pour des structures privées, ou ils perçoivent des rémunérations plus importantes, soit à l’étranger.  Une situation à laquelle l’Etat souhaite remédier, par un toilettage du fichier de ses personnels.

D’ores et déjà, les DRH des administrations concernées y travaillent, depuis le 1er Décembre, et doivent faire parvenir à la haute hiérarchie, les fiches de présence effective au poste des fonctionnaires qui auront pu clarifier leur situation.

 Il faut dire que le toilettage du fichier des fonctionnaires camerounais est en droite ligne avec la politique du comptage physique instruite par le Chef de l’Etat Paul Biya, dans la circulaire relative à la préparation du budget de l’Etat, pour le compte de l’année 2018. Une opération censée permettre de mettre un terme au phénomène des agents fictifs ou en abandon de poste, et qui perçoivent tout de même des salaires

Étiquettes: