Onglets principaux

Actualités

Crise anglophone : Le récit des événements survenus ces derniers jours dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest

Au cours d’un point de presse ce vendredi 8 Décembre 2017, le Ministre de la communication, Porte-parole du Gouvernement, est revenu sur les récents événements survenus entre le 5 et le 8 Décembre, opposant les forces de sécurité aux activistes séparatistes dans ces régions.
0 lectures aujourd'hui
971 vues
12/09/2017 - 13:33
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Face à la presse vendredi dernier, le Ministre de la Communication, Issa Tchiroma a tenu à faire le point sur la chronologie et les détails des évènements survenus cette semaine dans la zone de conflit.

Il ressort du propos du Ministre que, dans la journée du 5 décembre 2017, les éléments des Forces de Défense du 22e Bataillon d’Infanterie Motorisée de Nsanakang à Mamfe, dans le Sud-Ouest, ont repoussé une attaque dirigée contre le poste du Bataillon et menée par une vingtaine d’assaillants lourdement armés, venus en pirogue motorisée. Opposant une solide riposte, les forces de défense et de sécurité ont pu mettre hors d’état de nuire plusieurs assaillants et pousser les survivants à battre en retraite.

Puis, dans la nuit du 5 au 6 décembre, trois individus qui avaient tenté d’assassiner des gendarmes en service au poste de pesage de Bombé-Bakundu près de la ville de Kumba, ont été maitrisés alors qu’ils tentaient de s’enfuir face à la riposte des Forces de Défense, apprend-on.

Autre péripétie, dans la journée du 7 décembre, les forces de l’ordre ont réussi à appréhender les auteurs de l’assassinat du soldat YAYA Emmanuel qui avait été cruellement égorgé par une bande de terroristes, dans la nuit du 9 au 10 novembre 2017, alors qu’il assurait la garde d’un pont reliant le Cameroun au Nigéria voisin à hauteur de la localité d’Akwem non loin de la ville de Mamfe.

Nouveau rebondissement dans la nuit du 7 au 8 décembre, au moins cinq terroristes ont été abattus par les Forces de Défense qui répondaient à une offensive menée par près de 200 assaillants contre la caserne de la Gendarmerie de Mamfe. Après enquete, trois assaillants ont pu être identifiés (ANYONG Patrick ABONG, DISENGI Kendry, et TAKO Prosper ARREY), tandis que l’identité des deux autres reste encore inconnue.

Malheureusement, le Gendarme KELLY Hervé en service à la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Mamfe, a également trouvé la mort dans ces affrontements, nous apprend le porte-parole du Gouvernement. Par ailleurs, 10 autres éléments des Forces de Défense ont été blessés au cours de ces échanges de tirs. Il s’agit du Lieutenant CHAIBOU ; le Caporal-chef EDENGUE EKASSI ; les Gendarmes-majors MOULIOM MANONI, BIWOLE BIWOLE, MOHAMIDI Armand et KOUG René Serge ; les Gendarmes MPENG Harris et MOTCHAM Arnaud ; les Elèves-gendarmes TSAGNI SIGNING et NTCHAN KOUNI Louis.

« Le Chef de l’État adresse à la famille du Gendarme KELLY Hervé tombé sur le champ d’honneur, ses condoléances les plus attristées et s’associe le plus intimement à la douleur qu’elle ressent en ce triste moment. Aux Membres des Forces de Défense blessés lors des combats, le Président de la République souhaite un prompt rétablissement », a déclaré le Ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary.

Étiquettes: