Onglets principaux

Economie

Cameroun : Après l’Assemblée, les Ministres défendent leur budget au Sénat

L’adoption du projet de Loi des Finances 2018 adoptée à la chambre basse du Parlement, les Ministres sont désormais devant la commission des finances et du budget pour défendre leur budget
14 lectures aujourd'hui
764 vues
12/12/2017 - 16:26
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Passée l’adoption du texte à l’Assemblée Nationale dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 décembre dernier, les Ministres se succèdent, depuis samedi, devant les membres de la commission des finances et du budget du Sénat, pour présenter les plans d’action et les priorités de leur départements ministériels respectifs, pour l’exercice 2018. Un budget global s'élevant à 4 513,5 milliards de francs Cfa, soit une enveloppe budgétaire en hausse de 139,7 milliards de francs Cfa en valeur absolue (3,2%), par rapport aux 4 378,8 milliards de francs Cfa, de l’exercice précédent.

Dès samedi soir, le Ministre des Finances a été le premier à se présenter devant la commission du Sénat. Alamine Ousmane Mey y a défendu le budget des institutions stratégiques telles que la présidence de la République, les services du Premier ministre, ou encore le Conseil économique et social. Le même soir, le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Louis Paul Motaze l’a succédé au pupitre.

Dimanche, ce fut autour du Ministre Délégué à la Présidence de la République chargé de la Défense, de défendre l’enveloppe budgétaire de ce ministère régalien. Il a soutenu un budget évalué à 240,194 milliards de F, pour appuyer l’effort de guerre et maintenir l’intégrité territoriale du pays, en même temps que la protection des populations, contre les différentes menaces.

Après Joseph Beti Assomo, le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Laurent Esso, a défendu une dotation budgétaire de 64,454 milliards afin d’améliorer les conditions de vie des détenus et soutenir la construction des infrastructures judiciaires et pénitentiaires.

Pour le reste, les budgets présentés se déclinent comme suit :

  • Ministère de l’Education de base : 210 milliards
  • Ministère des Enseignements secondaires : 365 milliards
  • Ministère de l’Enseignement supérieur : 61,401 milliards
  • Ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative : 13,277 milliards
  • Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle : 20,523 milliards
  • Ministère des Travaux publics (326,26 milliards

Au Sénat, les débats autour de la Loi des finances pour le compte de l’exercice 2018 se poursuivent cette semaine.  

Étiquettes: