Onglets principaux

Politique

Présidentielle 2018 : Joshua Osih sera le candidat du SDF

Au Cameroun, le vice-président du Social Democratic Front (SDF), premier parti d’opposition, a été désigné candidat à la prochaine Présidentielle, au terme du 9ème congrès du parti qui s’est achevé ce 24 février 2018, dans la ville de Bamenda, dans le nord-ouest.
1 lectures aujourd'hui
1,067 vues
02/24/2018 - 13:28
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Ça y est, c’est fait : Joshua Osih a obtenu l’investiture de son parti pour en être le candidat à l’élection présidentielle de 2018. Le jeune député de 50 ans a été désigné vainqueur face à son principal concurrent, l’honorable Simon Forbi Nchinda, qu’il a battu avec 88,39% contre 11,61% des voix des délégués statutaires du parti.

Le collège électoral était constitué de 1164 électeurs. Joshua Osih a obtenu 1021 voix, contre 134 pour son vis-à-vis. Une écrasante majorité qui consacre donc une victoire sans appel. C’était au cours de la dernière journée du 9ème Congrès du SDF qui s’est tenu du 22 au 24 février 2018, dans son fief de Bamenda.

Le vice-président du SDF l’a emporté au terme d’un congrès électif riche en rebondissements. Après l’annonce du Président du parti, John Fru Ndi, de sa renonciation à être candidat, le jeune député devait affronter d’autres cadres du parti dans la course à l’investiture.

Très tôt ce samedi matin, jour de clôture du congrès et de désignation du candidat du parti, Joseph Mbah Ndam et Joseph Njang, tous députés, ont exprimé leur désistement. Laissant alors le duo Osih – Forbi Nchinda se disputer l’investiture.

C’est donc finalement le député du Wouri-Centre, Joshua Osih, qui sera le candidat du SDF à la prochaine présidentielle. Et l’heureux élu n’a pas caché sa joie au terme du vote qui a conduit à sa désignation.

Jeune, engagé, polyglotte, bilingue, beaucoup au sein de l’opinion voient en Joshua Osih le nouveau visage de la politique au Cameroun. Habitué des plateaux médias et très actif sur les réseaux sociaux, il livre une critique rationnelle contre le régime de Yaoundé. Certains pensent qu’il représente l’avenir du SDF, et partant, de l’opposition camerounaise. Suffisant pour créer la surprise lors de la prochaine présidentielle prévue pour fin 2018 ?

En tout état de cause, le premier vice-président de la commission des finances et du budget de l’Assemblée Nationale amorce une nouvelle phase de sa vie politique.

 

Étiquettes: