Onglets principaux

Politique

Cameroun : Election présidentielle le 07 octobre 2018

Le Président de la République, Paul Biya, a signé ce lundi 09 juillet 2018, un décret convoquant le corps électoral et fixant la date de la présidentielle 2018.
2 lectures aujourd'hui
657 vues
07/10/2018 - 12:33
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Au Cameroun, l’élection présidentielle 2018 se tiendra le dimanche 07 octobre. C’est ce qu’a annoncé le Chef de l’Etat, Paul Biya, ce lundi, 09 juillet. Une convocation du corps électoral qui intervient une semaine avant la limite légale prévue (le 15 juillet).

Aussi, les inscriptions sur les listes électorales sont automatiquement suspendues, tel que le prévoit la loi électorale. La course à la magistrature suprême est ouverte. Place donc au dépôt et à la validation des candidatures.

Les candidats la présidentielle ont jusqu’au 19 juillet pour déposer leurs dossiers. Leur validation devrait intervenir au plus tard le 08 aout. Dans les rangs de l’opposition, un certain nombre de candidats sont d’ores et déjà connus.

Il s’agit entre autres, de Joshua Osih, le candidat du Social Democratic Front, deuxième force politique du pays ; Maurice Kamto, ancien ministre et leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ; Akere Muna, ancien bâtonnier, leader de la plateforme NOW! une coalition de partis rangés derrière le projet de l’avocat ; ou encore le jeune Cabral Libii.

Si leurs intentions sont clairement déclarées, c’est davantage le relatif mystère qui plane autour de la probable candidature de Paul Biya qui suscite moults attentions. L’actuel président de la République n’a toujours pas déclaré officiellement sa candidature.

Interrogé à ce sujet en juillet 2015 par des journalistes, celui qui dirige le pays depuis 1982 avait alors répondu de manière laconique : « Les élections de 2018 sont certaines mais encore lointaines ». Sans doute une façon de dire qu’il attendra le dernier moment pour se prononcer officiellement. C’est connu, l’homme aime faire durer le suspense et demeure imprévisible.

Le dernier moment, c’est peut-être le congrès du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC, au pouvoir), annoncé d’après des indiscrétions, courant juillet. C’est au cours de ce conclave que le candidat du parti de la flamme devrait être désigné.

En attendant, les textes du RDPC sont clairs : le président du parti en est le « candidat naturel ». Poste qu’occupe l’homme fort d’Etoudi depuis 1985.

En tout état de cause, la campagne électorale pour le scrutin débutera le 24 septembre. Elle se poursuivra jusqu’à la veille du jour de vote (le 7 octobre) à minuit, conformément à la loi électorale.

Paul Biya sera-t-il candidat à sa propre succession ? Verra-t-on une coalition de l’opposition derrière un candidat unique ? le suspense reste entier.

Étiquettes: