Onglets principaux

Economie

Cameroun- economie : Essimi Menye lance le PIDMA

Le Projet d’Investissement et de Développement des Marchés Agricoles (PIDMA) est officiellement en activité depuis le 28 janvier 2015. C’est la date retenue par ses initiateurs à savoir, le ministère de l’agriculture et du développement rural et la Banque Mondiale pour cette activité. Ils ont réuni...
0 lectures aujourd'hui
1,299 vues
11/15/2015 - 00:00
0
Charles NSANA
admin
Cameroun- economie : Essimi Menye lance le PIDMA

Le Projet d’Investissement et de Développement des Marchés Agricoles (PIDMA) est officiellement en activité depuis le 28 janvier 2015. C’est la date retenue par ses initiateurs à savoir, le ministère de l’agriculture et du développement rural et la Banque Mondiale pour cette activité. Ils ont réuni pour l’occasion les parties prenantes aux projets : producteur de manioc, maïs et sorgho, agro-industriels, financier, etc. le PIDMA entend apporter une nouvelle approche de l’agriculture au Cameroun.


 L’agriculture jusqu’ici avait deux principales fonctions, approvisionner les industries occidentales en matières premières et subvenir aux besoins nutritionnelles de la population camerounaise. Le PIDMA lui donne une supplémentaire, satisfaire la demande quantitative et qualitative de l’agro-business privé installé dans ce pays. Les produits concernés sont : manioc, maïs et sorgho. Ce projet est prévu  pour une durée de 4 ans et comprend quatre composantes. La première porte sur l’appui à la production,  la transformation et la commercialisation. La seconde se consacre au renforcement des capacités et l’appui institutionnel aux services publics, la dernière composante est la coordination et la gestion du projet. Le coordonateur national du PIDMA recruté est Thomas Ngué Bissa.


 La contribution du PIDMA à un changement de but de l’activité agricole s’explique par le fait que les produits retenus répondent aux besoins en matières premières locales exprimés par les agro-business. C’est le  cas de Guiness Cameroun qui a signé depuis décembre 2013, un partenariat avec le ministère de l’agriculture où elle s’engage à s’approvisionner localement en manioc, maïs et sorgho produit dans le cadre du PIDMA.


 Ce projet participe également à structurer le milieu rural. Les quantités de produits capables de satisfaire les agro-business ne peuvent pas être couverts par un agriculteur. C’est pourquoi, elle encourage les producteurs à se regrouper en coopératives. Ce sont en effet les coopératives qui ont accès au financement sécrétés par le PIDMA.


 Le PIDMA entend donc renforcer les relations fonctionnelles entre la production, la transformation et le marché. Elle participe à construire une image de businessman à l’agriculteur. Les flux d’argent que le PIDMA doit apporter au milieu rural améliorera substantiellement les conditions de vie de cet enironnement.

 


© cameroun-online.com

 

Étiquettes: