Primary tabs

Politique

Assemblée Nationale : Après l’incendie, la session budgétaire se poursuit

Passée la tragédie qui a vu le bâtiment administratif de l’Assemblée Nationale se faire consumer par les flammes, les Députés se sont remis au travail, dans le cadre des travaux de la session budgétaire en cours.
2 lectures aujourd'hui
971 vues
11/21/2017 - 14:04
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Les étages supérieurs du bâtiment administratif du Palais de Verre de Ngoa-Ekelle sont toujours parés de cette triste robe noire de cendres et de désolation. Le grave incendie qui a consumé 5 étages du siège de la représentation nationale dans la nuit du 17 au 18 Novembre 2017, a causé de gros dégâts matériels. Un drame survenu au moment même ou les Députés sont en pleine session budgétaire pour le compte de l’exercice en cours.

Mais, force est de constater que la tragédie n’a pas été de nature à entamer la détermination de l’Etat à poursuivre les affaires courantes. A cet effet, le Gouvernement, et les instances de la chambre ont pris des dispositions pour que les travaux des élus de la Nation se poursuivent sereinement, afin que cette session parlementaire se tienne dans les délais de 30 jours prévus par la constitution.

L’hémicycle, situé au 2ème étage, n’a pas été atteint par les flammes. C’est là que siègent désormais les commissions en attendant qu’un nouvel espace soit mis à disposition par le Président de l’Assemblée Nationale, Cavaye Yéguié Djibril. L’électricité est rétablie dans les parties du bâtiment non affectées par l’incendie.

A situation exceptionnelle, fait exceptionnel : ce lundi 20 novembre 2017, une réunion de la Commission des finances et du budget de l’Assemble nationale s’est tenue à l’intérieur de l’hémicycle de Ngoa-Ekellé. Les membres de ladite commission, ainsi que ceux de la commission des affaires étrangères se sont attaqués au projet de loi de règlement de l’exercice 2016. 

Autre configuration inhabituelle, les membres du gouvernement ne sont plus assis dans l’une des ailes du perchoir comme à l’accoutumée, mais plutôt sur les fauteuils réservés généralement aux élus de la nation.

En tout état de cause, le Président de l’illustre chambre a donné des instructions pour que les espaces soient aménagées afin de permettre la reprise effective des travaux des commissions et des agents de bureaux.

Étiquettes: