Primary tabs

Politique

Christopher Fomunyoh interdit de parole à Yaoundé

La rencontre entre l’homme politique et l’Association des Journalistes Politiques du Cameroun dans le cadre du café politique a été  interdite par le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 1  Nana Cosmas Thierry. La rencontre était prévue pour ce Mercredi 30 Août dès 12 heures.
0 lectures aujourd'hui
589 vues
08/30/2017 - 16:58
0
Ingrid Maliago
Redactrice Cameroun Online

Interdiction a été  notifiée ce Mardi 29 Août. La rencontre devait se tenir à l’Hôtel Franco, à Yaoundé.  Le Motif évoqué  par le sous-préfet est la menace de trouble à l’ordre public. Au sein du club des journalistes politiques du Cameroun, l’on se dit désagréablement surpris. « je ne vois pas vraiment comment en quoi une rencontre avec la presse et un homme politique pour parler des questions liées aux questions sur la situation politique économique ou même social du pays trouble l’ordre publique »  Déclare Aboudi OTTOU journaliste et membre du club ; il rajoute également  que « toute cette  manœuvre n’a pas sa place, car Christopher Fomunyoh peut aller dans les médias des différents journalistes présent et répondre aux  même questions que ces journalistes devaient lui poser lors du café po. Allait- on fermer ses médias ou suspendre les émission ? ».  Pour Alain Georges Boyomo, président du Club, « Cette démarche  constitue une entorse  aux lois de 90 sur les libertés Publiques ».

 Le Café politique est une plateforme d’échanges sur l’actualité sociopolitique et économique au Cameroun, avec une personnalité dans un esprit républicain. Les journalistes devaient échanger avec Christopher Fomunyoh sur  la situation dans la région du  Nord-Ouest, et du Sud-Ouest, la lutte contre Boko Haram, les prochaines élections, la CAN 2019, et les relations Cameroun –FMI.

Cette initiative de l’Association des Journalistes Politiques existe depuis bientôt deux ans. Rendu à sa 9ème  édition, le club des  journalistes a reçu tour à tour Ni John Fru Ndi (SDF) ; Maurice Kamto (MRC) ; Bertrand Njonga (CRAC)  et les Ambassadeurs d’Algerie, du Canada et de la Suisse en service au Cameroun.

Christopher Fomunyoh une tête bien pleine

Né le 14  Août 1956 à Guzang, dans l’arrondissement de Batibo,  Christopher Fomunyoh est l'aîné d'une famille de planteurs de café. Il est par ailleurs titulaire d'une  licence en droit  de l'université de Yaoundé en 1979;  1989 il obtient  un  master en Droit International de l’université Harvard États-Unis, ; et d'un  doctorat en sciences politiques de l'université de Boston(États-Unis, 1993).

Il est également titulaire d'un certificat professionnel en droit du transport aérien de l'université d’Aix-en-Provence en France. Le docteur  Fomunyoh est chercheur associé au Centre d'études stratégiques de l'Afrique (CESA)  et ancien  professeur vacataire à l'université de Georgetown où il a dispensé des cours sur la politique et les gouvernements africains.

Ingrid Maliago

Étiquettes: