Onglets principaux

Actualités

Cameroun – assassinat d’un pasteur américain : Le Gouvernement annonce une « enquête approfondie »

Le ministre camerounais de la Défense a annoncé l’ouverture immédiate d’une « enquête approfondie », pour identifier les auteurs de l’assassinat d’un missionnaire américain tué mardi, à Bambui, dans le nord-ouest du pays
1 lectures aujourd'hui
279 vues
11/02/2018 - 16:14
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Le ton est quelque peu monté entre Washington et Yaoundé cette semaine, au sujet de la mort de Charles Wesco, missionnaire américain, dans la localité de Bambui, près de Bamenda, dans le Nord-ouest, où se déroule un conflit armé entre séparatistes armés et soldats camerounais.

 Pour les américains, le missionnaire de 44 ans aurait trouvé la mort au cours de combats entre militants séparatistes et l’armée camerounaise. « Nous avons été en contact avec de hauts responsables de la sécurité gouvernementale du Cameroun et nous estimons que la victime s'est retrouvée prise dans des tirs croisés », a déclaré Robert Palladino, un porte-parole de la diplomatie américaine.

Réagissant de son côté, le ministre camerounais en charge de la Défense a publié un communiqué, relatant les circonstances et imputant la responsabilité de l’assassinat aux « terroristes » en activité dans la région. Assurant qu’« une enquête approfondie a été immédiatement ouverte autour de ce regrettable incident ».

Il s’agit d’« un groupe de terroristes armés » qui, ce jour-là dans la matinée, a fait irruption dans la zone, « en vue d’attaquer la zone universitaire et la brigade territoriale de gendarmerie de Tubah », a indiqué Joseph Beti Assomo, dans un communiqué signé ce jeudi, 1er novembre.

Le véhicule dans lequel se trouvait le missionnaire américain en compagnie de sa femme, de son fils et de son chauffeur aurait alors « essuyé un tir en provenance des terroristes embusqués », poursuit le communiqué du MINDEF. « Touché à la tempe, il (a été) évacué dans un premier temps dans un centre de santé, puis transféré à l'hôpital régional de Bamenda où il a succombé à ses blessures », apprend-on.

Promptement, les assaillants ont été pris en chasse par les forces de de défense et de sécurité, donnant lieu à un échange de tirs autour de l’université de Bamenda, affirme M. Beti Assomo. « Le bilan fait état de 4 terroristes neutralisés, de plusieurs blessés dans leur rang et de quatre fusils de calibre 12 récupérés », en plus d’un étudiant et d’un soldat blessé.

Poursuivant, le MINDEF a demandé aux « ressortissants étrangers dont la présence serait véritablement indispensable » dans les régions en crise du nord-ouest et du sud-ouest, de signaler aux autorités administratives et forces de défense et de sécurité leurs mouvements dans la zone, où sévissent des groupes terroristes et bandes armées qui y sont régulièrement enregistrés.

Washington a invité les séparatistes camerounais et le Gouvernement à conduire rapidement un dialogue ouvert et sans conditions, pour résorber la crise sécuritaire à l'Ouest du pays. 

Étiquettes: