Onglets principaux

Actualités

Cameroun – Crise anglophone : 7204 réfugiés camerounais au Nigéria, selon le HCR

Le Haut-Commissariat pour les Réfugiés annonce qu’au moins 7204 camerounais fuyant les violences dans les Régions du Sud-Ouest et du Nord-ouest, ont trouvé refuge au Nigéria voisin. Selon l’organisme Onusien, des milliers d’autres sont en attente d’enregistrement.
0 lectures aujourd'hui
1,002 vues
12/22/2017 - 17:01
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

L’escalade des violences dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest affectent particulièrement les populations. Face à la montée en puissance des attaques des activistes sécessionnistes, et de la répression des forces de Défense et de sécurité, les habitants fuient les foyers de tensions pour trouver refuge au Nigéria voisin.

« Depuis l'escalade des tensions entre les forces de sécurité et les manifestants indépendantistes dans la région anglophone du Cameroun en octobre, des équipes conjointes du HCR et du gouvernement ont enregistré 7.204 nouveaux arrivants dans des zones reculées de l'État de Cross River, au Nigéria », a déclaré le porte-parole de l'agence onusienne, Andrej Mahecic, lors d'un point de presse à Genève, en Suisse.

Le document révèle également qu’environ 70 % des demandeurs d'asile enregistrés, en majorité des femmes et des enfants, sont originaires de la région d'Akwaya, dans le sud-ouest du Cameroun. Ils sont accueillis par les communautés locales près de la frontière avec le Nigéria. Cependant, les responsables de l’agence onusienne craignent que les populations locales ne soient rapidement dépassées par la gestion de l’afflux massif des réfugiés, a-t-il signalé.

Pour aider à la gestion de ces déplacements de populations, le HCR prévoit de renforcer sa présence dans le sud-est du Nigéria, « afin d'apporter un soutien vital aux milliers de personnes ayant fui les troubles dans la partie anglophone du Cameroun ». Cependant, la saison des pluies a aggravé l'état du réseau routier dans cette région reculée, entravant l'acheminement de l'aide, apprend-on de la même source.

Et le porte-parole de l’agence onusienne de rappeler que le Nigéria et le Cameroun doivent déjà faire face à une autre urgence humanitaire, avec les 2,5 millions de personnes déplacées de part et d’autre de la frontière, du fait des attaques du groupe terroriste Boko Haram qui sévit dans la région du Lac Tchad.

En tout état de cause, « le HCR et ses partenaires ont élaboré un plan d'urgence pour se préparer à assurer une aide aux nouveaux arrivants au Nigéria » ; a annoncé M. Mahecic.  

 

Étiquettes: