Onglets principaux

Actualités

Cameroun : Cinq morts dans un attentat à Kolofata

Un attentat-suicide a fait cinq morts et au moins 25 blessés dans la ville de Kolofata, à l’Extrême-Nord du Cameroun, ce lundi 20 Novembre 2017
1 lectures aujourd'hui
897 vues
11/21/2017 - 15:03
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Au moins cinq personnes ont été tuées dans l’attentat kamikaze de ce lundi matin à Kolofata, dans la Région de l'Extreme-nord, au Cameroun. A ce triste bilan s’ajoutent au moins 25 blessés. L’attaque qui a déjoué la vigilance des forces de sécurité, a été ficelée avec minutie. Vers 11 heures ce lundi, un homme d’une quarantaine d’années a pénétré la ville de Kolofata par l’entrée nord. Soumis aux fouilles corporelles systématiques opérées par les membres du comité de vigilance, il va réussir à passer le dispositif sécuritaire. « Il a agité ses habits et l’on s’est rendu compte qu’il ne portait pas une ceinture explosive », apprend-on. Or, en fait, l’individu avait dissimulé sa charge explosive dans un sac de haricot qu’il transportait sur sa bicyclette.

Ayant réussi à entrer dans la ville, il s’est empressé à rejoindre un attroupement de personnes et a déclenché son engin explosif. Bilan de l’explosion : Quatre morts sur le champ, et un cinquième sur le chemin de l’évacuation sanitaire. En plus, on dénombre au moins 25 personnes blessées, dont 13 ont été évacuées à Mora et Maroua, et 12 autres dont les blessures ne nécessitaient pas une évacuation, restées à Kolofata sous la vigilance des équipes de Médecins sans frontières (MSF), apprend-on de sources sécuritaires. Une autre source militaire fait savoir que toutes les victimes du carnage sont de nationalité nigériane.

Pourtant, la ville de Kolofata, qui était jusqu’à récemment une cible privilégiée des attaques de Boko Haram, a été fortement sécurisée pour endiguer le phénomène. Mais cette récente attaque vient nourrir des inquiétudes et la psychose auprès des habitants de la ville. Une attaque qui vise sans doute à démontrer que le groupe terroriste n’a pas abdiqué, et continue d’avoir une certaine capacité de nuisance, malgré son affaiblissement considérable. Ceci grâce aux efforts conjoints des Etats de la région du Bassin du Lac Tchad, à travers la Force Multinationale Mixte.

Étiquettes: