Onglets principaux

Actualités

Cameroun : Le Gouvernement exige le retour de sous-préfets dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest

Les autorités camerounaises souhaitent que les quelques quinze sous-préfets et adjoints préfectoraux qui ont déserté leur poste dans les régions du Nord-Ouest et le Sud-Ouest, pour « cause d’insécurité », rejoignent leur poste
0 lectures aujourd'hui
737 vues
09/14/2018 - 17:14
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online
Image d'illustration

Dans une note confidentielle datée du 07 septembre dernier, le Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, demande au Ministre de l’Administration Territoriale (MINAT), Paul Atanga Nji, de « procéder à la réinstallation » de deux premiers adjoints préfectoraux et 13 sous-préfets des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ladite mesure devant être effective « au plus tard, le 10 septembre », précise la note qui n’a fuité que le 12 septembre sur les réseaux sociaux.

Dans six départements (Menchum, Momo, Lebialem, Ndian, Meme, et Kupe-Manenguba) des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ces chefs d’unité administratives et autres sous-préfets d’arrondissement désertent leurs postes, du fait du climat d’insécurité qui prévaut dans la zone.

De fait, les groupes armés séparatistes en activités dans ces régions s’en prennent directement aux autorités administratives et autres responsables. Kidnapping, tortures, demandes de rançon, sont chose courante depuis que les violences ont atteint un seuil critique, fin 2017.

Le 11 février dernier, le sous-préfet de Batibo a été enlevé et tué par des militants sécessionnistes. Depuis, au moins une dizaine d’autres autorités ont également été pris pour cible.

Lire : Crise anglophone : les USA condamnent l’enlèvement des autorités administratives

Lire : Crise anglophone : Le PCA du GCE Board et des étudiants enlevés dans le Sud-Ouest

Lire : Crise anglophone : le délégué régional des Affaires Sociales du Nord-Ouest enlevé à Batibo

Lire : Cameroun - Crise anglophone : Le Maire de Bangem et son adjoint, enlevés par des séparatistes

Lire : Cameroun : Des chefs traditionnels Bakweri libérés dans la région du Sud-Ouest

Étiquettes: