Onglets principaux

Actualités

Cameroun : Les autorités s'inquiètent de l’exode massif des populations

Les populations des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest fuient massivement les violences causées par les affrontements entre la guérilla armée et les forces de sécurité. A quelques semaines d’une élection cruciale, les autorités sont préoccupées par cet exode massif
2 lectures aujourd'hui
458 vues
09/17/2018 - 12:52
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

La crise socio-politique dite "anglophone" au Cameroun, ne cesse de faire des victimes. Pour bon nombre d’habitants des régions en crise, il s’agit d’une question de survie. On annonce à ce jour, des centaines de familles qui ont décidé de fuir les violences, en allant s’installer vers des régions plus sures. Souvent, vers les régions voisines du Littoral ou de l’Ouest. Dans leur fuite, certains emportent matelas, lit, mobilier et kit de survie. Un exode massif dont les autorités se montrent particulièrement préoccupées, à quelques semaines du scrutin présidentiel du 07 octobre.

L’approche de cette échéance électorale fait planer le spectre de l’intensification des violences. De fait, les militants séparatistes en activités dans la zone menacent de perturber la tenue de l’élection dans ces régions dont ils revendiquent l’indépendance. Des menaces qui ont multiplié les départs la semaine du mercredi 12 au samedi 14 septembre.

Samedi justement, le Gouverneur de la région du Sud-Ouest a effectué une sortie dans la ville de Buea, chef-lieu de la région, pour prendre la mesure de la situation. Rendu à la gare routière de la ville, point de départ des populations, Bernard Okalia Bilai tenu à rassurer les habitants de sa circonscription. Les invitant à rester et à vaquer à leurs occupations, assurant que des mesures sont prises pour assurer leur sécurité.

« Les parents et les enfants sont en train de partir alors que beaucoup sont déjà inscrits dans les écoles », a-t-il regretté sur le média d’Etat, la CRTV.

De son côté, le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique, a recommandé aux habitants de sa région de ne pas déserter les lieux. « Je réaffirme aux populations en général que leur sécurité est assurée, et je demande aux fonctionnaires de vaquer à leurs occupations sereinement », a assuré l’autorité administrative dans son communiqué de presse.

Réunis en conclave autour du Ministre de l’Administration Territoriale, les 10 et 11 septembre à Yaoundé, les Gouverneurs des 10 régions avaient assuré que d’importantes mesures sécuritaires seront mises en place pour encadrer le déroulement du vote le 07 octobre prochain. En même temps que la sécurité des populations devrait être renforcée.

Lire : Cameroun : Conférence des Gouverneurs pour sécuriser l’élection présidentielle

Étiquettes: