Onglets principaux

Actualités

Cameroun : Plus de 1900 migrants de retour

Ces chiffres ont été communiqués par l’Organisation Mondiale des Migrations (OIM) qui œuvre en faveur du rapatriement volontaire des Camerounais du Niger, de Lybie et des autres pays du Maghreb.
4 lectures aujourd'hui
741 vues
07/09/2018 - 16:53
0
Christine MBENGONO
rédactrice Cameroun-online

L’OIM s’active depuis quelques années pour la protection et de la réinsertion des migrants de retour au Cameroun. A ce titre, 4 projets sont en cours d’exécution, pour un montant d’environ 40 euros. Ce fonds a pour objectif de contribuer à la gestion des défis liés à la migration clandestine, la protection des droits et de la dignité des migrants, mais aussi à la lutte contre les pratiques criminelles des réseaux des passeurs.

L’Organisation Mondiale des Migrations s’attaque aux causes fondamentales de la migration irrégulière par exemple, à travers la promotion de l’emploi pour les jeunes. Les téléspectateurs sont constamment choqués par les images venant de la Lybie. Ces images montrent des migrants dans des conditions inhumaines et dégradantes. Le projet de l’OIM veut mettre fin aux pratiques odieuses et venir en appui aux migrants en détresse.

L’équipe OIM Cameroun a fait preuve d’une grande proactivité et a réussi à relever le défi d’accompagner le retour de nombreux migrants. En effet, il avait été prévu lors de l’élaboration du projet de l’Organisation mondiale des Migrations, d’accompagner 850 personnes sur une période de trois ans. Dépassant largement cet objectif, à ce jour ce sont finalement plus de 1.900 personnes (hommes-femmes-enfants) qui ont été rapatriées au Cameroun.

Cette performance a été rendue possible grâce à la forte implication du gouvernement camerounais. Le Ministère des Relations Extérieures participe au processus de rapatriement des migrants camerounais à travers l’accueil et les facilités. Il faut noter aussi que le Ministère de la Santé intervient efficacement dans la prise en charge des migrants sur le plan sanitaire lors de leur arrivée au Cameroun.

La mobilisation du Ministère de la Jeunesse garantit la mise à la disposition de l’OIM, des ressources humaines indispensables à l’élaboration des plans d’affaires de migrants retournés et de leur réinsertion effective. A l’action des différents ministères, il faut joindre celles des forces de maintien de l’ordre et des occasions d’encadrement des personnes en détresse. Le défi est désormais de réussir la réintégration économique des migrants de retour.   

©Lucien Embom

Étiquettes: