Onglets principaux

Actualités

Cameroun : Une trentaine de personnes disparues suite au naufrage d’un navire militaire

Un navire de l’armée camerounaise a chaviré dimanche 16 juillet 2017 au matin au large de la presqu’île de Bakassi. Trente-sept personnes se trouvaient à son bord. Au cours de l’opération de recherche, seuls trois soldats ont été secourus. Cependant, les circonstances du drame demeurent encore...
3 lectures aujourd'hui
1,894 vues
07/18/2017 - 15:50
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

« Un bateau logistique du BIR baptisé ”Le Mundemba” en partance pour Bakassi pour un ravitaillement et ayant à son bord 37 personnes y compris l’équipage, a chaviré en mer au large de Debunsha le 16 juillet 2017 vers 6 h, heure locale », a indiqué dimanche 16 juillet un communiqué de presse du ministère de la Défense.

Selon des sources, les militaires se rendaient dans une base en construction sur la presqu'île de Bakassi, désignée comme une zone de développement prioritaire par le gouvernement camerounais.

Aussitôt alertées le même jour, les autorités militaires ont dépêchés sur zone une mission de secours composée de bateaux et de moyens aériens pour procéder aux recherches du navire et de ses occupants. Des sources indiquent qu’une section du Bataillon spécial amphibie (BSA de Limbé) a également été déployé avec un détachement de plongeurs pour commencer les recherches. C’est au cours de ces recherches qu’un hélicoptère a ensuite repéré des traces de carburant menant au lieu probable du naufrage. Selon le communiqué, « Trois soldats ont pu être secourus, mais le bateau semble avoir coulé au fond des eaux ». On déplore donc à ce jour la disparition de 34 autres personnes qui se trouvaient à bord du navire.

Quant à l’épineuse question des circonstances du drame, elle demeure entourée d’un voile d’incertitude et d’un flou opaque. En effet, le communiqué officiel indique que « les circonstances du drame ne sont pas encore élucidées, mais les premières informations font état d’une mer qui s’est brusquement agitée ».

Aux fins d’élucider ce mystère, une cellule de crise et une commission d’enquête sont actuellement à pieds d’œuvre pour coordonner les recherches et faire la lumière sur les causes du naufrage.

Étiquettes: