Onglets principaux

Actualités

Crise anglophone : « Pas de négociations avec les sécessionnistes », selon Issa Tchiroma

Issa Tchiroma était l’invité de France24, ce mardi 23 Janvier 2018, pour s’exprimer sur la crise anglophone. Pour le porte-parole du Gouvernement camerounais, aucun dialogue n’est possible avec les sécessionnistes, notamment les leaders séparatistes arrêtés au Nigéria, et dont Issa Tchiroma ne...
0 lectures aujourd'hui
1,212 vues
01/25/2018 - 23:21
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Invité de la chaine française ce 23 Janvier 2018, le Ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, s’est exprimé sur la crise socio-politique en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. L’entretien a notamment porté principalement sur l’arrestation du leader sécessionniste Sisiku Ayuk Tabe, ainsi que autres leaders séparatistes, le 05 Janvier 2018.

« Je ne saurais infirmer ou confirmer »

Lorsque, d’entame, la journaliste l’’interroge sur le lieu de détention des leaders séparatistes arrêtés au Nigéria, le Ministre camerounais de la communication répond : « je ne saurai infirmer ou confirmer si d’aventure, ces terroristes qui veulent amputer une partie de notre territoire se trouveraient au Nigéria et aux arrêts. Ce que je peux affirmer sans risque d’être démenti, c’est qu’effectivement ils se trouvent quelque part. Naturellement, ils jouissent de tous les droits que confère leur position actuelle ».

Issa Tchiroma a toutefois rappelé que le Cameroun a émis un mandat d’arrêt international contre ces leaders sécessionnistes, afin de les ramener au Cameroun pour qu’ils soient jugés. Cependant, si certains médias avaient annoncé leur extradition vers le Cameroun, le Porte-parole du Gouvernement n’a rien confirmé. « Si d’aventure j’avais de telles informations, j’aurai été le premier à convier toute la presse pour les porter à sa connaissance », a ajouté le porte-parole du Gouvernement.

« Pas de négociation avec les sécessionnistes »

Interrogé sur la question du dialogue pour apaiser ce qu’on a appelé la « crise anglophone », Issa Tchiroma s’est voulu clair. « On ne négocie pas avec ceux qui veulent amputer une partie de notre territoire pour construire une hypothétique République », a déclaré le Porte-parole du Gouvernement.

« Comment voulez-vous demander au gouvernement camerounais de s’asseoir sur une table avec une population dont l’objet est d’amputer une partie de notre territoire. Ça ne s’est vu nulle part au monde, ça ne peut pas se voir au Cameroun », a ajouté le Ministre de la communication.

Avant de rappeler que ce sont les Nations unies qui ont organisé un référendum à l’occasion duquel les deux parties de notre territoire qui se trouvaient sous l’administration britannique ont eu l’occasion de dire si elles acceptaient de se rattacher au Cameroun ou au Nigeria. La partie extrême de notre pays a choisi de se rattacher au Nigeria pendant que la partie Sud a choisi de rejoindre le Cameroun. « Les sécessionnistes ont, par la désinformation, travesti la vérité », a-t-il déclaré sur les antennes de France 24.

Retrouvez en vidéo ci-dessous, l’intégralité de l’interview d’Issa Tchiroma sur France 24, ce 23 janvier 2018 :

Étiquettes: