Onglets principaux

Actualités

Crise anglophone :Buea et Bamenda sous forte militarisation

Des renforts sont venus appuyer les troupes des forces de sécurité déjà présents dans la zone. L’approche du 1er Octobre crée un climat de psychose dans la zone.
9 lectures aujourd'hui
5,173 vues
09/28/2017 - 18:42
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

La tension est à son comble dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Des renforts sécuritaires ont été déployés notamment dans la ville de Buea pour appuyer les troupes déjà sur place, afin de prévenir tout débordement menant à une escalade des actes de violence et de vandalisme dans ces régions. On a pu en avoir un aperçu vendredi dernier avec les manifestations monstres qui ont ébranlés nombre de villes et de villages des régions dites anglophones.

Mais, c’est davantage l’approche de la date fatidique du 1er Octobre prochain qui suscite de grandes inquiétudes au sein du pouvoir de Yaoundé. C’est en effet ce jour que les sécessionistes du Southern Cameroon National Council ont choisi pour proclamer à l’indépendance des Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Et les autorités camerounaises ne prennent pas cette menace de troubles à la légère. D’où les mesures sécuritaires prises.

Selon certains témoignages, à Buea, à Bamenda comme à Kumbo, les forces de sécurité procèdent, depuis ce mercredi 27 Septembre, à des fouilles de domiciles. Mieux, elles procèdent même à des interpellations et raffles des individus qui circulent dans les villes sans pièces d’identité. Globalement, il s’agit d’une opération de bouclage et de ratissage des zones à risques, impliquant à la fois la Police et l’armée.

Une situation sécuritaire qui pousse certains habitants de ces régions à fuir les troubles pour trouver refuge dans les autres régions, plus calmes, plus sures. Nul doute que d’ici au 1er Octobre, la tension sécuritaire va aller crescendo…

 

 

Étiquettes: