Onglets principaux

Actualités

Crise anglophone : Le Lycée bilingue de Kosala incendié, dans le Sud-Ouest

Un énième établissement scolaire qui est consumé par les flammes depuis le début de la crise socio-politique dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest
0 lectures aujourd'hui
840 vues
12/14/2017 - 15:23
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Un incendie a ravagé, ce lundi 11 Décembre 2017, le lycée bilingue de Kosala, une localité du Département de la Mémé, dans la Région du Sud-Ouest. D’après les témoignages des populations riveraines, le feu s’est déclenché vers 18h40 ce lundi soir. Prises de panique et impuissantes face à l’ampleur des flammes, les populations ont alerté les sapeurs-pompiers de la ville voisine de Kumba. Réagissant promptement, les pompiers sont arrivés sur les lieux quelques minutes plus tard.

Mais la puissance des flammes était, semble-t-il, déjà trop importante. Et, malgré les efforts des soldats du feu pour contenir l’incendie, le feu a tout de même réussit à consumer les bâtiments et en réduire certains pans en cendres. En effet, le bloc administratif de l’établissement, composé des bureaux du directeur, du directeur adjoint et du secrétaire particulier du directeur, a été considérablement endommagé, apprend-on du bilan non officiel de la tragédie.

Fort heureusement, aucune perte en vie humaine n’est à déplorer. D’ores et déjà, des enquêtes auraient été ouvertes pour découvrir les causes de l’incendie. D’autant plus que c’est la deuxième fois en l’espace de 3 mois que le Lycée Bilingue de Kosala est victime d’incendie. En effet, en septembre dernier déjà, un incendie similaire avait consumé près de 150 diplômes d’anciens lauréats du GCE.

A plus grande échelle, c’est la bagatelle d’au moins 56 établissements scolaires (écoles primaires, lycées et collèges) qui ont déjà été victimes d’incendies criminels dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis le début de la crise dite « anglophone » il y’a un peu plus d’un an. C’est en tout cas, le bilan dressé le 6 Décembre dernier par Les délégués régionaux des Enseignements secondaires et de l’Education de base de la région du Sud-Ouest.

Le rapport a également révélé que les responsables de certaines écoles sont régulièrement menacés par les activistes séparatistes qui essaiment dans la zone, et qui ont déjà démontrer leur détermination à perturber le déroulement des cours dans cette partie du pays tant que leurs aspirations sécessionnistes ne seraient pas satisfaites. Une situation préoccupante, au vu de la menace manifeste qui plane sur l’éducation des jeunes dans ces régions.

Étiquettes: