Onglets principaux

Afrique

CEMAC : le Gabon supprime les visas pour les ressortissants de la CEMAC

Les autorités gabonaises en ont fait l’annonce ce vendredi 20 octobre 2017. Un pas de plus vers l’intégration sous-régionale
1 lectures aujourd'hui
1,804 vues
10/23/2017 - 09:58
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

 L’accord conclu en 2013 sur la libre circulation en Afrique centrale est enfin mise en œuvre par le pays d’Ali Bongo Ondimba. L’annonce est contenue dans un communiqué signé par le Ministre de l’Intérieur, et celui de la Défense. Désormais, les ressortissants de la zone CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Guinée équatoriale et Tchad) ne sont « plus soumis à l’obligation du visa d’entrée au Gabon pour tout séjour ne dépassant pas trois mois », selon une circulaire qui a pris effet le 19 octobre 2017. D’après les explications des autorités de Libreville, la mesure a pour but de « concilier la nécessité de libre circulation et l’exigence sécuritaire » au sein de l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale. Cependant, les citoyens de l’espace CEMAC désireux de voyager vers le Gabon doivent être détenteurs d’un passeport ordinaire biométrique, d’un passeport diplomatique ou de service.

Une décision qui survient quelques temps après que le Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref/Cemac), réuni à Douala au Cameroun, en fin septembre 2017, ait envisagé des sanctions contre les Etats membres qui rechignent à appliquer la mesure. La Guinée Equatoriale, et, jusque-là, le Gabon étant principalement visés.

Par ailleurs, le communiqué du Gouvernement Gabonais indique également « qu’un régime spécial dérogatoire est accordé aux ressortissants des pays du G20 et à ceux du Conseil de coopération du Golfe (CCG) désireux de se rendre au Gabon, terre d’accueil et d’investissement ». Les Etats-Unis, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, le Brésil, la France, l’Afrique du Sud et d’autres pays figurent parmi les bénéficiaires de cette mesure spéciale. L’objectif pour ce pays pétrolier étant d’être plus attractif et inciter l’accroissement des Investissements Directs Etrangers (IDE).

Lire aussi : CEMAC : Des sanctions envisagées contre le Gabon et la Guinée Equatoriale

 

Étiquettes: