Onglets principaux

Afrique

Des passeurs jettent des migrants à l’eau

Ce jeudi  10 Août  une cinquantaine de Somaliens et d’Ethiopiens  sont mort dans les eaux du Yémen. Le passeur aurait forcé les180 passagers de son  bateau à se jeter à la  mer.
0 lectures aujourd'hui
1,090 vues
08/10/2017 - 23:43
0
Ingrid Maliago
Redactrice Cameroun Online

"On a vu cinq corps, donc on peut confirmer cinq décès (...) et cinquante personnes sont toujours portées disparues, donc on pense qu'il y a au moins 55 morts", a déclaré Olivia Headon, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Pour Olivia Headon cette  décision des passeurs  de contraindre à chaque  fois les migrants à se jeter à l’eau à l’approche des côtes  est dû au fait que ces derniers sont conscients des risques qu’ils  encourrent.

Il s'agit du second incident du genre signalé par l'OIM en deux jours au large des côtes sud du Yémen, dans la province de Shaboua.

Pour l’instant seule  25 survivants ont été retrouvés. Plusieurs d’entre eux  nécessitent une assistance médicale.

Vingt-neuf cadavres se sont échoués mercredi sur les côtes tandis que 27 personnes sont parvenues à rejoindre le rivage sains et saufs. "Ils sont choqués, épuisés et vraiment désespérés", a commenté Laurent de Boeck, chef la mission de l'OIM au Yémen.

"Les passeurs ont paniqué. Au fond, ils poursuivent leurs activités en tuant des gens", a-t-il ajouté, reconnaissant que le renforcement des contrôles navals le long des côtes pouvait avoir des effets désastreux.

Malgré le fait  que le Yémen soit en guerre  depuis deux ans, les africains ne cessent de se diriger  vers  le pays  par la voie des eaux en espérant retrouver un riche pays du golfe.

L'OIM estime qu'environ 55.000 migrants ont quitté la Corne de l'Afrique pour le Yémen depuis le début de l'année.

Ingrid Maliago

Étiquettes: