Onglets principaux

Afrique

Sommet de la CEMAC : Paul Biya attendu à Ndjamena

Le Chef de l’Etat Camerounais a reçu son invitation à participer au Sommet Extraordinaire de la CEMAC, prévu ce 31 Octobre 2017 à Ndjamena
0 lectures aujourd'hui
2,003 vues
10/26/2017 - 16:57
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Le président tchadien, Idris Deby Itno, président en exercice de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) convie son homologue camerounais, Paul Biya à prendre part à une session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la CEMAC, qui s’ouvre ce 31 Octobre 2017 dans la capitale tchadienne. C’est la quintessence du message qu’est venu livrer l’envoyé spécial du président tchadien, Asseid Gamar Sileck, ministre tchadien de la Production, de l’Irrigation et des Equipements agricoles. L’Emissaire tchadien a rencontré le Président Biya ce mardi au Palais de l’Unité pour lui faire part de ce message.

Au sortir de son entretien, l’envoyé spécial tchadien s’est brièvement confié à la presse. « Le chef de l’Etat tchadien tient à la participation aux assises de N’Djamena de son frère et ami camerounais, Paul Biya », a-t-il assuré. De fait, le Cameroun est à la fois la première économie, et le pays le plus peuplé de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC). Il est donc de bon ton que le pays de Paul Biya prenne une part active aux travaux de la session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la CEMAC, qui s’ouvre le 31 Octobre prochain dans la capitale tchadienne.

Ce sommet extraordinaire aura plusieurs points essentiels inscrits à l’ordre du jour. Il s’agit principalement du suivi de la mise en oeuvre des résolutions prises lors de la 13e session ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement membres de la Cemac, tenue en Guinée équatoriale, le 17 février 2017. Ainsi, on devrait y aborder les questions liées au financement des institutions de la Cemac, la passation de service à la tête de la Commission et la nomination de nouveaux responsables à la tête des organes de l’institution communautaire. 

Autre sujet majeur de ces assises : la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEMAC. Un sujet d’autant plus important que les pays de la région qui trainaient encore le pas pour implémenter la mesure ont supprimé l’obligation de visas d’entrée pour circuler entre les pays de la zone. En effet, le Gabon a formalisé la mesure le 19 octobre dernier, tandis que la Guinée Equatoriale lui a emboité le pas cette semaine. Ils ont ainsi rejoint la République Centrafricaine, le Congo et le Tchad qui applique déjà la mesure de libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEMAC.

Au vu de l’importance des points à l’ordre du jour, ce sommet apparait comme un tournant décisif pour le projet d’intégration sous-régionale voulue par les Chefs d’Etats de la Communauté.  

Étiquettes: