Onglets principaux

Amérique

Philippines : 36 morts dans l’attaque d’un casino, l’assaillant se suicide !

Trente-six morts, cinquante-trois blessés, c’est le bilan de l’attaque à l’arme automatique suivie d’un incendie dans un casino de Manille, dans la nuit de jeudi à vendredi 2 juin 2017. Traqué par la police, l’assaillant s’est suicidé par immolation.
0 lectures aujourd'hui
1,137 vues
06/02/2017 - 12:20
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

D’après les informations communiquées par les autorités philippines, un homme a attaqué un casino de Manille à l’arme lourde. Il s’agit du casino du Resorts World Manilla, un complexe hôtelier d’où ont été récupérés 36 corps ce vendredi matin. La police indique que l’homme serait entré vers minuit dans la salle de jeu, armé d’un fusil d’assaut M4 et a ouvert le feu sur les clients du casino. Mais, les coups de feu n’auraient vraisemblablement fait aucune victime. Bien pire, l’assaillant va ensuite provoquer un incendie dans le casino en versant de l’essence sur une table de jeu et en y mettant le feu. Les flammes vont ravager la salle et provoquer la mort de 36 personnes « par suffocation », 53 autres personnes blessées, dont 18 hospitalisées (bousculades et intoxication due à la fumée), selon le chef de la police de Manille, Oscar Albayalde.

La traque…

Alertée, la police de Manille va arriver sur les lieux et procéder à une traque de l’auteur des tirs à l’intérieur du complexe hôtelier. La chasse à l’homme va durer jusqu’à l’aube. Une traque à l’issue de laquelle le chef de la police philippine va d’abord déclarer que le tireur a été abattu par les forces de police. Une heure plus tard, il se ravise et indique que l’assaillant s’est lui-même donné la mort. « Le tireur isolé est neutralisé. Il est mort. Il s'est brûlé vif dans une chambre de l'hôtel (…) il s'est allongé sur le lit, a mis une couverture sur lui, a semble-t-il versé de l'essence sur la couverture et s'est brûlé lui-même », a décrit Ronald Della Rosa.

Daesh revendique, la police parle d’un « déséquilibré »…

L’Etat Islamique a tôt fait de revendiquer l’attaque de Manille comme étant l’œuvre d’un « loup solitaire » affilié à sa doctrine. Dans le même temps, le président américain Donald Trump parlait « d’un attentat terroriste » à Manille. Mais les autorités philippines ont écarté la piste terroriste. Présentant plutôt de l’assaillant comme étant un « déséquilibré ».

Les autorités avancent également l’hypothèse d’un cambriolage qui aurait mal tourné. Puisque l’homme avait remplis un sac de jetons de casino d’une valeur de 2,3 millions de dollars, avant de l’abandonner dans sa fuite. « Nous pouvons à présent dire que ce n'est pas une action terroriste », a conclu le chef de la police. Ce vendredi matin, le porte-parole de la présidence philippine, Ernesto Abella, a assuré que « La situation particulière à Manille n'est en rien liée à une attaque terroriste ».

©Michael BIYA

Étiquettes: