Onglets principaux

Divertissement

Découverte – Un tour chez Mami JAPAP

En moins de 10 minutes, elle vous dit tout. Tout de sa propre vie, tout de la vie de ses voisins. Elle, c’est Mami JAPAP, le satellite de votre quartier, celle-là qui sait tout et rien sur tout le monde et qui sabote gratuitement. Retrouvez cette Web série tous les samedis à partir de 16h.
0 lectures aujourd'hui
273 vues
06/04/2018 - 17:04
0
Christine MBENGONO
rédactrice Cameroun-online

En moins de 10 minutes, elle vous dit tout. Tout de sa propre vie, tout de la vie de ses voisins. Elle, c’est Mami JAPAP, le satellite de votre quartier, celle-là qui sait tout et rien sur tout le monde et qui sabote gratuitement. Retrouvez cette Web série tous les samedis à partir de 16h.

En effet, Mami JAPAP est une jeune *call-boxeuse qui s’est entourée d’une bande « d’agents secrets infiltrés dans les ménages » et vies des voisins en vue de collecter des informations. Grâce à cette collecte d’information, Mami JAPAP serait donc la source idéale pour connaître la vie de son voisin ou de tout autre habitant du quartier ; mais attention à ne pas trop s’y fier !

Le scénario fait référence à un jeu de rôles orchestré sous un format responsive (adapté à la fois aux smartphones, tablettes et PC).

L’univers qui se crée autour des épisodes, rapproche la web série de l’internaute ou du mobinaute-cible puisqu’elle (web série) traite des tranches de vies issues du traintrain quotidien.

Seuls bémols : la durée de la web série n’est pas encore déterminée ; les actrices (en dehors de Mami JAPAP) ne sont pas très spontanées. Malgré cela l’on espère qu’avec le temps ça ira.

Mais sinon, vous l’aurez compris, Mami JAPAP, c’est un univers complet dans lequel l’internaute/mobinaute se sentira à l’aise.

Rendez-vous est donc pris pour chaque samedi dès 16h. En attendant, abonnez-vous ICI

Une production de STREET FILMS PRODUCTION

*Call-boxeuse : gérante d’espace réservé aux appels, achats de crédits de communication et autres transactions annexes.

©Christine MBENGONO

 

Étiquettes: