Onglets principaux

Economie

Camair-Co : Des mesures aux allures de plan social

Licenciements, baisses de salaire, réduction des charges, suppression de destinations phares, mais pas de plan social selon le Directeur Général E. Dikoum de Camair-co, suite à sa sortie ce jeudi 7 Septembre 2017.
1 lectures aujourd'hui
1,463 vues
09/10/2017 - 10:34
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Ce n’est un secret pour personne, de gros nuages sombres parcourent le ciel camerounais du transport aérien. Camair-Co peine à sortir d’un long malaise financier qui fait les choux gras de la presse locale et internationale. Défaut de certification ACC3 l’empêchant de voler dans l’espace aérien européen en 2015…Vols de son unique avion avec un réacteur en moins en 2014…cinq directeurs généraux en 6 ans…

Les autorités camerounaises ont approuvé Il y a quelques années un plan de restructuration d’une valeur de 91,5 millions d’euros soit près de 60 milliards. On peut donc penser que les mesures récemment prises rentrent dans ce plan de restructuration global, qui devrait permettre à la compagnie de porter son nombre d’aéronefs à 14 à l’horizon 2019.

Même si certaines des mesures prises par Ernest Dikoum font grincer des dents au sein du personnel : la signature des départs en retraite ou la suppression des vols en partance pour Paris, Libreville et Brazzaville, d’autres, telles que l’achat des Boeing 737 et l’arrêt des locations d’avions qui coûtaient des milliards de FCFA à l’entreprise notamment, sont à saluer.

Mais dans l’état actuel des choses, Camair-Co, c'est une flotte de 5 aéronefs dont 2 seulement sont exploités, des subventions de l'Etat sans lesquels la compagnie ne pourrait tenir, et des plaintes de sa clientèle dues aux multiples retards sur ses horaires.

Toutefois, même en restant optimiste, ce nouvel épisode du feuilleton Camair-Co ne rassure personne. Nous sommes en droit de nous demander quand est-ce que notre compagnie aérienne nationale sortira de l’ornière pour retrouver une place parmi les acteurs majeurs de l’aviation africaine.

©Joël TSANGA

 

Étiquettes: