Onglets principaux

Economie

Cameroun : 12, 5 milliards FCFA de bénéfices engrangés par la CSPH

Le Président du conseil d’administration de la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures (Csph), Luc Magloire Mbarga Atangana, a donné des indicateurs sur les performances réalisées au terme de l’exercice 2017.
6 lectures aujourd'hui
384 vues
06/16/2018 - 15:35
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Au terme de l’exercice 2017, la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures affiche des bénéfices de l’ordre de 12,5 milliards FCFA, indique le Président du Conseil d’Administration de la CSPH, Luc Magloire Mbarga Atangana. Dans un contexte marqué par la hausse des cotations internationales, l’entreprise a garanti le ravitaillement du marché local en produits pétroliers. Ces efforts sont également allés dans le sens de la stabilisation des prix des différents produits. Le soutien à la consommation du gaz domestique se chiffre à 32,61 milliards.

Lire : Cameroun : 32 milliards pour subventionner le gaz domestique, en 2017

Les produits pétroliers globaux de la Csph au cours de l’exercice 2017 se montent à 53,1 milliards. Les charges globales elles, s’élèvent à 65,7 milliards.

Au Cameroun, la Csph est placée sous la tutelle du Ministère du Commerce. Elle a comme partenaires institutionnels, le Ministère de l'Energie et de l'Eau et le Ministère des Finances. La Caisse de Stabilisation a pour mission principale, de réguler les prix des hydrocarbures sur le territoire national au travers de la prise en charge partielle ou totale des augmentations des prix desdits produits dans la mesure de ses disponibilités financières.

La société dirigée par Okie Johnson Ndoh intervient subsidiairement pour le compte de l’Etat dans la réalisation de plusieurs investissements et travaux. A titre d’illustration, il y a la construction du Centre Emplisseur de gaz de Maroua et des stations-services pilotes en partenariat avec les marketeurs dans les zones retirées. On note aussi, la réhabilitation du tronçon routier de Kékem sur 256 mètres linéaires, suite à un glissement de terrain.

La Csph a également procédé à l’aménagement de la voirie urbaine de Yaoundé. Notamment, la route de Nkol-Eton, la route de Nsimalen et son électrification, la route hôpital de la Caisse-Camp Sonel Essos-Hôtel du Plateau. La Caisse de Stabilisation a contribué à l’édification des marchés de Mokolo et du Mfoundi à Yaoundé. A l’Extrême-Nord, elle a été d’un grand apport financier pour la construction du barrage de retenue d’eau de Mokolo.

Lucien Embom

Étiquettes: