Onglets principaux

Economie

Cameroun : Faible accès aux services financiers

L'accès aux services financiers au pays de Roger Milla est faible, inégalement réparti, et constitue un obstacle majeur au développement du secteur privé.
2 lectures aujourd'hui
222 vues
10/27/2018 - 13:50
0
lucien embom
Journaliste

Le système financier du Cameroun est le plus important de la CEMAC, mais le taux de possession d’un compte n'est que 12,2 %, contre une moyenne de 29 % en Afrique Subsaharienne. L'accès aux services financiers est considéré comme le deuxième obstacle pour la conduite des affaires après la corruption. Les régions les plus pauvres sont les moins bien desservies par les institutions financières formelles.

L'inclusion financière est une priorité pour le gouvernement. La Stratégie Nationale pour la Finance Inclusive (SNFI), initiative du gouvernement sur 5 ans, qui arrive à terme fin 2018, a pour objet de développer l'accès aux services financiers. Elle cible les jeunes, les femmes et les Petites et Moyennes Entreprises grâce à des programmes favorisant la création d'emplois et de financement des PME.

 La SNFI a abouti à la création d'une plateforme de registre des crédits (CIP-FIBANE-CASEMF), à l'adoption d'une nouvelle réglementation pour les EMF et à des progrès notables dans la pénétration du mobile money. L'Etat travaille actuellement à actualiser la SNFI et a lancé à fin 2017 une étude FINSCOPE 4 sur le secteur financier, afin d'apporter les éléments factuels pour étayer cette révision.

D'après les résultats préliminaires de l'enquête, l'accès aux services financiers s'est amélioré. Toutefois, le Cameroun reste en retard par rapport aux pays pairs en ce qui concerne la possession d’un compte bancaire. Les services bancaires mobiles, avec de nouvelles licences octroyées en 2018, se développent rapidement et offrent une large gamme de services. Le secteur de l'assurance reste peu développé.

 

Étiquettes: