Onglets principaux

Economie

Cameroun : Le second pont sur le Wouri partiellement ouvert à la circulation

Le nouveau pont sur le WOURI à Douala est ouvert à la circulation dans un sens depuis ce mardi 03 Octobre vers 7h.
1 lectures aujourd'hui
1,548 vues
10/03/2017 - 18:06
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

L’inauguration officielle du second pont sur le fleuve Wouri est prévue pour le 31 Octobre 3017 selon le calendrier des travaux. En attendant, le nouveau pont a été partiellement ouvert ce mardi matin à la circulation. Pour le moment, seuls les véhicules en provenance de Bonabéri, en direction de Deido, ont accès à ces voies. L’objectif de cette ouverture anticipée étant de permettre le désengorgement progressif de l’entrée ouest de la ville de la capitale économique du Cameroun. Le sens inverse étant encore en travaux.

Long d’environ 800 mètres, pour une largeur d’environ 25 mètres, ce pont comprend cinq voies de circulations routières et un viaduc ferroviaire déjà ouvert aussi à la circulation. Initialement financé à hauteur de 120 milliards FCFA, dont 87 milliards de prêts de l’Agence française de développement (AFD) et 34 milliards de l’Etat du Cameroun pour une durée de travaux de 36 mois, ce pont a finalement revu son budget à la hausse, soit une enveloppe finale de 139,5 milliards, du fait de nombreux retards et complications.

L’AFD avait alors octroyé 29,5 milliards de F CFA (44,9 millions d’euros) supplémentaires au Cameroun pour financer des aménagements complémentaires en amont de l’ouvrage en cours de réalisation par un consortium mené par la société Sogea-Satom.

Pour rappel, c’est le 14 Novembre 2013 que le Président Paul Biya procédait à l’inauguration de ce projet structurant. Le Chef de l’Etat avait alors déclaré que « Le pont actuel n’était plus à même de supporter le trafic en constante augmentation. Il était urgent d’en construire un autre pour fluidifier les échanges entre les rives du fleuve Wouri ». Bien plus, il avait indiqué que le second pont sur le Wouri « va permettre de rendre la traversée de notre métropole économique plus rapide et d’assurer la compétitivité de nos entreprises ».

 

Étiquettes: