Onglets principaux

Economie

Corruption : Le Cameroun encore parmi les mauvais élèves en 2017

Le Cameroun a perdu 8 places dans le classement 2017 mesurant l’indice de perception de la corruption dans 180 pays dans le monde, publié le 22 Février 2018, par l’ONG Transparency International.
2 lectures aujourd'hui
904 vues
02/26/2018 - 19:01
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Selon l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) de Transparency International, le Cameroun occupe le 153e rang sur 180 au classement des pays les moins corrompus du monde. Pour une note globale évaluée à 25 sur 100. Le pays perd donc 8 places, par rapport à la 145ème position occupée en 2016. Au niveau africain, le Cameroun est 16ème sur 50 pays évalués.

Le classement de l’ONG indexe directement la corruption sous la forme de de pots-de-vin, d’extorsion de fonds, d’évasion fiscale, ou encore de manipulations électorales.

Dans sa déclaration publique présentant le rapport, le Président de Transparency International Cameroon, Me Charles Nguini a expliqué le classement. « L’indice 2017 classe 180 pays et territoires selon leur niveau de perception de la corruption du secteur public, d’après des experts et hommes d’affaires, sur une échelle allant de 0 (perçu comme très corrompu) à 100 (perçu comme très peu corrompu) », explique-t-il.

Selon la branche camerounaise de l’ONG, la régression du Cameroun est due à « l’insuffisance des réformes entreprises, en dépit des mécanismes d’intégrité mis en place par son gouvernement », déplore-t-on.

Dans le même temps, d’autres facteurs empêchent l’amélioration de la lutte contre la corruption dans le pays : « La non ratification de la Convention de l’Union Africaine contre la corruption, la non application de l’article 66 de la Constitution sur la déclaration des biens et avoirs, l’absence d’incrimination contre l’enrichissement illicite et la protection juridique des lanceurs d’alerte, de militants anticorruption, des enquêtes et de journalistes rapportant des cas de corruption ».

Au niveau Africain, le Botswana (61/100) fait office de bon élève. Suivi par les Seychelles (60/100) et le Cap Vert (55/100). Le Liberia, la Somalie ou encore le Soudan, restent encore fortement gangréné par la corruption.

A l’échelle mondiale, la Nouvelle Zélande, le Danemark et la Finlande trustent respectivement, les trois premières places de ce classement.

Consulter le classement 2017 complet ici

Étiquettes: