Onglets principaux

Economie

La rentrée pour le panier de la ménagère !

C’est aussi la rentrée avec le panier de la ménagère qui devra dorénavant s’adapter aux habitudes alimentaires de ses désormais « ex vacanciers. »  
20 lectures aujourd'hui
885 vues
09/04/2017 - 18:32
0
Christine MBENGONO
rédactrice Cameroun-online

C'est un rituel qui se renouvelle à la fin de chaque vacances : préparer la rentrée des classes mais aussi la rentrée des denrées alimentaires. Habituellement, la bousculade vers les cahiers, cartables et autres fournitures scolaires débute réellement à la mi-août. Mais au-delà de cette ruée, ce qui préoccupe aussi les parents notamment les mamans, c’est ce que mangeront les petits (goûter, petit-déjeuner etc.) pendant les classes et de retour à la maison.

Selon une enquête réalisée sur près de 200 familles « modestes », la ration coûtera cette année entre 72 et 104 000 FCFA pour un enfant de la maternelle ou un enfant du CP et entre 57 et 89 000 FCFA pour un élève de 6e habitant à proximité de son école. A partir de la classe de 3ème jusqu’en Terminale, Il faudra débourser entre 112 et 160 000 FCFA par an. Tout ceci, juste pour le petit déjeuner !!!

En effet, pour un repas composé de sauce d’arachide et de riz pour (4 personnes) ; prenez 4 boîtes d’arachides (400frs) ; du poisson fumé (250) ; tomate (100frs) 1 kg de riz (400frs) condiments verts (50frs) oignon (100 frs) sel + cube (100frs) ou ail (50frs) (selon les goûts) soient 1450 FCFA par jour ou 10 150 FCFA par semaine, à supposer que cette famille ne consomme que de la sauce d’arachide.

Si en plus il faudra ajouter les factures d’eau, de courant, de câble… la note sera des plus salées.

Une situation qui fait grincer plus d’une dent, d’autant plus que le panier de la ménagère est de plus en plus réduit du fait de l’augmentation plus ou moins anarchique des prix des denrées alimentaires sur le marché local.

Comment tirer parti de cette situation ? Une prochaine enquête tentera de trouver des réponses à cette question.

©Christine MBENGONO

Étiquettes: