Onglets principaux

Economie

Paul Biya remercie le Fonds Monétaire International

Le chef de l’Etat par voie de communiqué du Secrétariat Général de la Présidence de la République exprime sa gratitude aux partenaires bilatéraux et multilatéraux en général, et au FMI en particulier, pour leur soutien au programme de réformes économiques et financières du Cameroun.
0 lectures aujourd'hui
1,005 vues
07/03/2017 - 16:38
0
Tobie-Rodrigue Atangana
Journaliste

 Le communiqué du ministre, SGPR 

Le président de la République, S.E. Monsieur Paul Biya, a organisé à Yaoundé, le 23 décembre 2016, un sommet extraordinaire de la CEMAC consacré à l’examen de la situation économique et monétaire de notre zone.
Au cours de ces assises, les chefs d’Etat ont décidé d’engager des négociations bilatérales avec le Fonds monétaire international, à l’effet de faire face, dans un effort collectif des pays de la CEMAC, au double choc de la chute des prix du pétrole et des menaces sécuritaires dans la sous-région.
Dans ce cadre, le conseil d’administration du Fonds monétaire international a approuvé en faveur du Cameroun, le 26 juin 2017, un accord soutenu par la facilité élargie de crédit, d’un montant d’environ 400 milliards de francs CFA, en vue de la mise en œuvre d’un programme de réformes économiques et financières couvrant la période 2017-2020.
Ce programme de réformes économiques et financières est cohérent avec notre Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE) dont l’objectif est de réduire la pauvreté et d’accélérer la croissance économique, afin d’atteindre le statut de pays émergent à l’horizon 2035. Ainsi, au travers des mesures envisagées, le Cameroun, dont l’économie a fait montre de résilience jusqu’ici, entend consolider, voire renforcer sa croissance économique.
A cet égard, les réformes à mettre en œuvre sont portées par des mesures visant, d’une part, à accroître les recettes de l’Etat, et d’autre part, à améliorer la qualité des dépenses publiques, notamment celles liées aux invesissements prioritaires, tout en préservant les dépenses sociales et les aides  humanitaires d’urgence aux populaires des régions victimes de l’insécurité. Il  s’agira donc de poursuivre résolument les efforts engagés pour doter notre pays d’insfrastructures et améliorer le climat des affaires, en vue d’attirer davantage les investissements privés, sources de création de richesses et d’emplois.
Enfin, au titre de cet accord triennal, d’autres partenaires techniques et financiers, notamment, la France, l’Union européenne, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement se sont engagés à octroyer à notre pays, des ressources financières additionnelles.
Le chef de l’Etat saisit cette occasion pour exprimer sa gratitude aux partenaires bilatéraux et multilatéraux de notre pays en général, et au FMI en particulier, pour leur soutien au programme de réformes économiques et financières du Cameroun.
L’engagement du chef de l’Etat à mettre en œuvre ce programme devrait permettre, de concert avec les autres pays de la CEMAC, d’aboutir à une sortie maîtrisée de la difficile conjoncture économique actuelle et à la mise en place des conditions d’une relance vertueuse et durable de la croissance économique dans la sous-région.

Yaouné, le 30 juin 2017
Le ministre, secrétaire général de la présidence de la République,
(é) Ferdinand NGOH NGOH

                                                     ©Source Cameroon Tribune

Étiquettes: