Onglets principaux

Evénement

L’association Etre et Vivre organise un Car Wash en faveur des mamans détenues de la prison centrale de Mfou

L’évènement aura lieu ce samedi 27 Mai  chez Mr Propre au lieu dit  Mini prix Bastos à Yaoundé. De 9heures à 17h la purple team de l’association s’attellera à rendre vos véhicules propres
2 lectures aujourd'hui
1,795 vues
05/23/2017 - 11:48
0
Ingrid Maliago
Redactrice Cameroun Online

Chef d’entreprises, Mannequins, Reines de beauté, Artistes, Etudiantes, mère de famille ; elles troqueront toutes leurs casquettes ce samedi pour mettre à jours vos véhicules ou vos scooters tout ceci dans une ambiance douce et joviale.

L’opération baptisé une vitrine de voiture nettoyée = une famille heureuse = milles sourires permettra à L’association Etre et Vivre de récolter des fonds et des dons ; afin de les restituer le dimanche 28 Mai aux femmes détenues de la prison Centrale de Mfou et à leurs enfants à l'occasion de là de la fête des mères.Cet évènement est également une occasion pour le public au grand cœur de la ville de Yaoundé et ses environs de venir s’entretenir avec  les membres de l’association afin de soumettre leurs  différentes préoccupations, ou même de  déposer des dons.

L’association Etre et Vivre est une association de droit camerounais à but non lucratif créée en 2013.Pensé à la base pour aider les personnes ayant perdu espoir à la vie, des personnes en détresses émotionnelles. L’Association c’est depuis peu focalisée sur des activités d’accompagnements, d’éducation et de soins au bénéfice des petits êtres en détresses qui naissent et grandissent dans des conditions difficiles et à leur maman.

Depuis sa phase de lancement officielle en Décembre 2016 par un Gala de charité, L’association Etre et Vivre à déjà accompli  une multitudes d’actions sur le terrain ; avec entre autres  une descente et une remise de dons dans les orphelinats Avazonlus dans la ville de Sangmélima et Notre Dames de Victoires dans la ville de Douala ; un suivi et une assistance permanente aux femmes détenus de la prison centrale de Mfou.

 

©Ingrid Maliago

   

 

 

 

 

 

Étiquettes: