Onglets principaux

Faits divers

Une camerounaise victime d’un viol collectif en Algérie

La victime de 27 ans, a été violée par une bande de huit hommes armés, qui se sont introduits à son domicile, dans la ville algérienne d’Oran, dans la nuit du dimanche 04 février 2018
1 lectures aujourd'hui
3,312 vues
02/05/2018 - 17:55
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Huit individus se sont présentés durant la nuit de dimanche dernier au sein d’un logement d’une camerounaise, situé à la cité ‘’El Louz’’ à Oran et l’ont violé collectivement, rapporte le quotidien algérien Réflexion ce lundi.  

Selon la même source, les agresseurs de la victime étaient armés d’épées, lorsqu’ils ont fait irruption dans le domicile de la victime de nationalité camerounaise, et dont l’identité n’a pas été révélée.

Les individus armés l’auraient alors trainé jusque dans la cuisine, avant d’abuser d’elle à tour de rôle. Ils l’ont ensuite confiée au chef de la bande, qui l’a également violée, avant d’abandonner la victime.

La jeune fille de 27 ans s’est ensuite rendue auprès des services de sécurité pour signaler son agression et déposer une plainte. Les forces de sécurité l’ont orientée vers un médecin légiste, pour établir un certificat médical. Pendant ce temps, une enquête a été ouverte pour retrouver les malfrats qui se sont évanoui dans la nature après leur forfait.

Ce n’est pas la première fois qu’une camerounaise est victime de ce type de violences. En Octobre 2013 déjà, une autre camerounaise, Marie-Simone, avait été violée par une bande de sept hommes armés. La jeune femme de 33 ans avait alors été battue puis agressée sexuellement par ses bourreaux. Une agression qui aurait pu rester impunie, n’eut été la réaction vigoureuse des défenseurs des droits de l’homme qui ont réclamé et obtenu des poursuites judiciaires contre les auteurs.

Car, il faut dire qu’en Algérie, les viols de jeunes femmes d’origine sub-saharienne et en situation irrégulière sont fréquents. Et très souvent, ils restent impunis.

Étiquettes: