Onglets principaux

International

Le Pape François annule une visite prévue en République Démocratique du Congo !

Dans un entretien accordé la semaine dernière à l’hebdomadaire allemand Die Zeit, le Pape François a déclaré qu’il ne se rendrait finalement pas en RDC tel qu’initialement prévu. 
4 lectures aujourd'hui
1,278 vues
03/15/2017 - 12:16
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Les tensions politiques et sécuritaires dans le pays ainsi que le climat délétère entre l’Eglise et le pouvoir de Kinshasa sont les principales causes de ce revers.

L’agenda 2017 du Pape prévoit quelques voyages dont un en Afrique dans quelques Etats. Parmi ces Etats susceptibles de recevoir le Souverain Pontife, figurait la République Démocratique du Congo. Mais François a finalement estimé qu’il ne pourrait se rendre au pays de Joseph KABILA dans le contexte actuel. Il semble en effet que la situation politique et sécuritaire actuelle, mais également les mauvaises relations du pouvoir du Président Kabila avec l’Eglise Catholique représentée ici par la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), médiatrice de la crise politique, aient finis par dissuader le Pape de s’y rendre.

« …avec Kabila cela ne va pas bien, je ne crois pas que je puisse y aller (…) »

Dans ce long entretien, le Pape François confie : « il était prévu de me rendre aux deux Congo, mais avec Kabila cela ne va pas bien, je ne crois pas que je puisse y aller ». Sans doute le Souverain pontife ne souhaite pas s’afficher aux côtés d’un Président perçu comme illégitime depuis l’expiration de son mandat le 19 Décembre 2016 et donner l’impression de le soutenir. Surtout que l’application de l’accord du 31 Décembre 2016 (Accord de la Saint Sylvestre) conclu entre le Parti de la Majorité et le Rassemblement de l’opposition sous l’égide de la CENCO tarde à être mis en œuvre. Cet accord prévoit la mise en place d’une transition politique, en attendant l’organisation d’élections présidentielles, législatives et communales d’ici à la fin de 2017. Peut-être qu’après ces échéances la visite papale pourra avoir lieu, au gré sans doute, de l’agenda très complexe de Sa Sainteté.

 ©Michael BIYA

Étiquettes: