Onglets principaux

Media et Tic

Télécoms : Orange Cameroun joue-t-il franc jeu ?

Les différents communiqués et l’attitude de l’opérateur Orange Cameroun jettent un trouble sur la compréhension du conflit qui l’oppose à l’opérateur public Camtel.
11 lectures aujourd'hui
804 vues
10/18/2017 - 17:54
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Depuis le début des coupures de réseaux le weekend du 5 au 7 Octobre, renouvelées ce lundi 16 Octobre, Orange et Camtel se livrent à une véritable bataille de communiqués. En effet, l’opérateur ne reconnait pas la facture qui lui est opposée par son partenaire Camtel. Dans un communiqué, Orange Cameroun dit être à jour dans le paiement de ses factures vis-à-vis de son partenaire, et dit ne pas comprendre le motif des coupures de réseau.

Dernier communiqué en date, celui rendu public ce mardi 17 octobre 2017, par Samuel Ngondi, directeur des relations institutionnelles chez Orange, sous la forme d’une mise au point. D’après lui, les capacités managées querellées ne font partie d’aucun contrat entre les deux parties. Il rappelle à l’occasion que « le litige a été porté devant le régulateur pour arbitrage ». En effet, après la première suspension le weekend du 5 au 7 Octobre, le régulateur avait instruit aux responsables de Camtel de rétablir le réseau de son partenaire.

Car, rappelle-t-on, « La réglementation en la matière ne permet en aucun cas à un opérateur d’interrompre les services fournis à un autre opérateur et définit clairement les voies de recours et d’arbitrage en cas de différend. C’est en référant à ladite réglementation que le régulateur a sommé Camtel de rétablir les services et a convoqué les deux parties le 17 octobre pour une conciliation sur l’objet du différend ». Orange accuse le gestionnaire de l’infrastructure à fibre optique, d’« abus de position dominante ».

En surplus, la guerre de communiqués s’accompagne de messages envoyés aux abonnés. « Chers abonnés, nous subissons une rupture illégale et abusive de notre réseau sur la fibre optique », peut-on lire. Or, des sources internes à la société Camtel révèlent que, le 10 Octobre dernier, les responsables d’Orange Cameroun ont versé un premier acompte de 700 millions sur la somme de 1,6 milliard que lui réclame l’opérateur national. Ce dernier aurait alors menacé de suspendre à nouveau le réseau de fibre optique, en cas de non-versement du montant restant. Ce qui a été mis à exécution ce lundi 16 Octobre avec une nouvelle coupure. Mais, comment comprendre donc que Orange Cameroun ait accepté de payer un acompte d’une facture dont il conteste l’existence et la légalité ? Tandis que dans leurs sorties publiques, les responsables de la société française continuent de crier à l’injustice et présenter son partenaire comme un bourreau ?

Visiblement courroucé par la stratégie de communication de l’opérateur privé, Directeur Général de Camtel ? David Nkotto Emane devait donner un point de presse à 13 heures ce mercredi 18 Octobre 2017, afin d’informer l’opinion publique de sa position. Mais, tout a été annulé à la dernière minute. Selon les responsables de la communication de l’entreprise, c’est le Gouvernement Camerounais qui aurait demandé de surseoir à cette sortie médiatique. L’affaire Camtel Vs Orange Cameroun est donc bien loin d’avoir livré tous ses dessous.

 

Étiquettes: