Onglets principaux

Politique

Assemblée Nationale : Le SDF boycotte la cérémonie d’ouverture de la session budgétaire

Les Députés du Social Democratic Front ont décidé de ne pas prendre part à la cérémonie d’ouverture de la troisième session parlementaire de l’Assemblée Nationale ce mardi 14 Novembre 2017.
0 lectures aujourd'hui
981 vues
11/14/2017 - 15:12
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

L’ouverture ce mardi de la troisième session parlementaire de l’exercice 2017, revêt un caractère particulier. Elle survient à un moment ou le pays traverse une grave crise socio-politique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et avec pour point culminant, l’examen et l’adoption du budget de l’Etat pour le compte de l’exercice 2018. C’est dire toute l’importance des travaux qui s’ouvrent ce mardi au sein de la représentation.

Occasion saisie par les responsables du Social Democratic Front (SDF), deuxième force politique du pays et chef de file de l’opposition, de manifester leur désaccord avec la politique menée par le pouvoir de Yaoundé dans la gestion de la crise anglophone. Ce mardi donc, les Députés du parti de Ni John Fru Ndi, n’étaient pas présents dans l’hémicycle de Ngoa Ekelle lorsque s’ouvrait la session budgétaire. Ils étaient tous réunis au siège régional du Parti au quartier Olezoa à Yaoundé. Et d’après des sources proches du Parti, le boycott de l’ouverture de cette session parlementaire est la première action d’une série dont le but « est de forcer la main au gouvernement afin qu’il trouve une solution durable » à la crise anglophone qui dure depuis Octobre 2016.

S’exprimant à ce sujet, le Secrétaire général du SDF, Jean Tsomelou, explique que « tous les députés et sénateurs sont ici réunis compte tenu de la situation préoccupante de notre pays. La crise perdure dans les Régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest. Et le gouvernement n’a rien fait pour trouver une solution. Nous pensons qu’il est temps aujourd’hui que les parlementaires conformément à l’article 4 de la constitution prennent leurs responsabilités en main. Il est question de voir dans quelle mesure nous pouvons à notre manière exposer au public, à l’opinion nationale et internationale, la situation grave qui prévaut dans notre pays, dans les deux Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il faut trouver une sortie heureuse à cette crise ».

Ce même mardi après-midi, a également lieu la cérémonie d’ouverture de la 3e rentrée parlementaire au Senat. Cérémonie qui sera elle aussi boycottée par les Sénateurs du SDF a déjà prévenu M. Tsomelou.