Onglets principaux

Politique

Attentats meurtriers à Kolofata

Le ministre de la Communication informe l'opinion publique nationale et internationale que, dans la matinée du vendredi 2 juin 2017, vers 5h30, deux jeunes hommes, âgés de 10 à 15 ans, ont infiltré la ville de Kolofata, la division Mayo-Sava en La région du Grand Nord, dans le but de mener des...
0 lectures aujourd'hui
1,491 vues
06/05/2017 - 15:00
0
Tobie-Rodrigue Atangana
Journaliste

Le ministre de la Communication informe l'opinion publique nationale et internationale que, dans la matinée du vendredi 2 juin 2017, vers 5h30, deux jeunes hommes, âgés de 10 à 15 ans, ont infiltré la ville de Kolofata, la division Mayo-Sava en La région du Grand Nord, dans le but de mener des attaques. 
Dépeints et chassés par des membres du comité de vigilance qui patrouillaient dans cette région, les deux jeunes criminels se dirigeaient vers le camp des personnes déplacées situées dans la localité de Kolofata. 
L'un d'entre eux, qui a réussi à entrer dans le camp, a immédiatement activé son appareil explosif. Le deuxième attentat-suicide a activé son dispositif explosif quelques instants plus tard dans la zone où la première explosion avait eu lieu. 
11 personnes, Y compris les deux kamikazes ont perdu leur vie dans les attaques. 30 personnes ont subi des blessures avec 10 d'entre elles sous un état critique. 
Les blessés ont immédiatement été précipités et admis à l'hôpital de district de Maroua où ils reçoivent des soins intensifs. 
Le ministre de la Communication adresse les plus sincères condoléances du Président de la République, Son Excellence Paul Biya aux familles endeuillées, ainsi que ses vœux de rétablissement rapide des blessés. 
Le ministre de la Communication est au nom du gouvernement, se félicite du courage et de l'esprit de sacrifice des comités de vigilance, grâce à quoi de nombreuses attaques sont entravées et, avec l'aide de laquelle nos forces de défense et de sécurité réussissent à sortir le terroriste de Boko Haram Groupe de notre territoire national, Et donc réduit à des actes de lâcheté comme ceux qui ont malheureusement réclamé la vie de nos compatriotes, y compris des agressions physiques sur certains d'entre eux. 
Face à cet autre acte criminel de l'ennemi, le ministre de la Communication, au nom du gouvernement, appelle les populations à être plus vigilantes en identifiant et en signalant toute conduite susceptible de paraître méfiante de quiconque, quel que soit leur âge ou leur sexe, Les autorités administratives compétentes et nos forces de défense et de sécurité. 
Ce n'est que grâce à un tel engagement de toute la nation que le Cameroun réussira sûrement à surmonter l'idéologie barbare, arriérée et criminelle véhiculée par Boko Haram, tout en assurant une éradication totale de notre territoire. 
(S) ISSA TCHIROMA BAKARY 

Étiquettes: