Onglets principaux

Politique

Cameroun – Présidentielle 2018 : John Fru Ndi pourrait ne pas être candidat

C’est ce qui est ressorti de la réunion du Comité exécutif national du parti de l'opposant historique, le Social Democratic Front (SDF), qui s’est tenue le samedi 13 janvier 2018.
1 lectures aujourd'hui
1,705 vues
01/16/2018 - 18:46
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

John Fru Ndi pourrait ne pas être candidat à la prochaine élection Présidentielle au Cameroun, prévue courant 2018. C’est en tout cas, ce que révèlent des sources internes au SDF, au sortir de la réunion de son comité exécutif national, tenue samedi dernier.

Concernant sa candidature à l’élection présidentielle de 2018, « John Fru Ndi manifeste lui-même de plus en plus une certaine envie de se retirer », confie un cadre du parti. Ajoutant qu’il « a été décidé que le chairman ne sera pas le candidat du SDF à l’élection présidentielle de 2018 ».

Mais, un autre cadre du parti préfère calmer le jeu. Interrogé sur "radio Equinoxe", Célestin Djamen précise « qu’il n’a pas affirmé de manière péremptoire ou de manière évidente » qu’il ne se présentera pas.

Même s’il reconnait que « le président national Ni John Fru Ndi a exprimé son sentiment sur l’exercice du pouvoir et l’usure du pouvoir ». Rappelant qu’il « a subi quelques opérations chirurgicales qui ne l’ont pas laissé complètement en forme comme il l’a été auparavant ». Toute chose qui expliquerait son possible retrait de la course à la magistrature suprême.

Ce serait la première fois que l’opposant historique de Paul Biya ne participe pas à l’élection présidentielle au Cameroun. Fait inédit depuis la création de son parti en 1990, à la faveur du retour du multipartisme au Cameroun, dans un contexte de revendications socio-politiques. Depuis, John Fru Ndi a pris part aux élections présidentielles de 1992, 2004, et 2011. Terminant à chaque fois au deuxième rang derrière le Président Biya.

En tout cas, si le communiqué final des travaux du Comité exécutif national du SDF n’a pas encore été rendu public, les cadres du parti donnent des indications sur les sujets débattus au cours de la réunion. Des sujets tels que la crise anglophone, ou encore la préparation des échéances électorales à venir (les élections municipales, législatives ou encore la présidentielle sont prévues en 2018).

La réunion de ce samedi 13 janvier 2018 a porté sur les amendements à soumettre au prochain congrès qui se tiendra du 22 au 24 février 2018.  Un congrès qui devrait définir la stratégie du parti pour les prochaines échéances électorales. « Le plus important des amendements porte sur la création d’une sorte de présidence d’honneur pour le chairman », apprend-on.

La désignation du candidat du Social Democratic Front à l’élection présidentielle interviendra lors d’un congrès extraordinaire, qui se tiendra plus tard.

Étiquettes: