Onglets principaux

Politique

Cameroun – Sénatoriales : le RDPC, parti au pouvoir, remporte la majorité des sièges électifs

Le Conseil Constitutionnel a rendu public les résultats des sénatoriales camerounaises ce jeudi, 05 avril 2018. Le Rassemblement Démocratique du Peuple Cameroun (RDPC, au pouvoir) remporte 63 sièges sur les 70 en compétition. Le Social Democratic Front (SDF) obtient les 7 sièges restant.
3 lectures aujourd'hui
1,540 vues
04/05/2018 - 19:36
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Après le rejet des recours des partis de l'opposition mardi, le verdict des élections Sénatoriales du 25 Mars 2018 est tombé ce jeudi, 05 avril. Présidé par Clément Atangana, le Conseil Constitutionnel a procédé à la publication des résultats du scrutin. Sans surprise, le RDPC, parti au pouvoir, est le grand vainqueur de ce scrutin. Le SDF, principal parti d’opposition, quant à lui, se contente d’une poignée de sièges.

En effet, le RDPC a été déclaré vainqueur dans 9 régions sur 10, avec 7966 voix, soit 81,93% ; tandis que son principal adversaire, le SDF, s’en tire avec les 7 sièges de sénateurs de la seule région du Nord-Ouest, son fief électoral. Au plan comptable, le parti au pouvoir remporte 63 sièges sur les 70. Une victoire écrasante, comme prévu par la plupart des analystes politiques.

Les résultats complets des sénatoriales :

Rdpc = 81,93% = 63 sièges

Sdf = 8,72% = 7 sièges

Undp = 5,92% = 0 siège

Udc = 1,61% = 0 siège

Upc = 1,41% = 0 siège

Fsnc = 0,76% = 0 siège

Udp = 0,16% = 0 siège

Andp = 0,13% = 0 siège

Le scrutin sénatorial passé, il ne reste plus qu’au Président de la République, Paul Biya, de nommer les 30 sénateurs restant, qui, en plus des 70 autres élus, formeront la deuxième législature du Sénat camerounais. L’acte de nomination doit intervenir « dans un délai maximal de dix (10) jours suivant la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel », conformément aux dispositions de l’article 215, alinéa 3 de la loi portant Code électoral.

En attendant donc le renouvellement complet de la chambre haute du Parlement camerounais, le parti au pouvoir y détient 82 sièges sur 100 au Sénat, suivi du SDF (14), de l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (ANDP), du Front national pour le salut du Cameroun (FSNC), du Mouvement pour la défense de la République (MDR) et de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), 1 siège chacun.

Passé le renouvellement, la prochaine session du Sénat est prévue à compter du « troisième mardi suivant la proclamation des résultats des élections sénatoriales par le Conseil constitutionnel ». La première session de la nouvelle législature devrait donc s’ouvrir le 24 avril 2018.

Étiquettes: