Onglets principaux

Politique

Condamnation à mort au cameroun.

 La grève de Bamenda et Buea risque déboucher sur des condamnations à mort par application de la loi anti-terroriste en vigueur au Cameroun.
0 lectures aujourd'hui
2,980 vues
02/13/2017 - 12:14
0
Tobie-Rodrigue Atangana
Journaliste
Condamnation à mort au cameroun.

Le procès des trois leaders anglophones de la grève du Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun, s’ouvre aujourd’hui au Tribunal Militaire de Yaoundé.

Ils sont poursuivis pour "actes de terrorisme et appels à la sécession du pays". Ces charges retenues contre ces leaders, les rendent passibles des condamnations à mort en vertu de l’application de la loi anti-terroriste adoptée par le parlement en 2015 et promulguée par le Président de la République la même année. Précédemment prévu le 1er février courant, ce procès avait été renvoyé sur fonds de tension après la prise d’assaut du Tribunal Militaire par des avocats anglophones réclamant la libération pure et simple de leur confrère ainsi que les deux autres coaccusés.

Étiquettes: