Onglets principaux

Politique

Coopération : Le Cameroun restitue du matériel militaire à la Centrafrique

Les autorités camerounaises ont annoncé la tenue d’une cérémonie de rétrocession de matériel militaire à la République centrafricaine. La cérémonie a lieu ce lundi 28 aout 2017 dans la localité de Garoua-Boulai, dans la région de l’Est-Cameroun, en présence des ministres de la Défense des deux pays...
4 lectures aujourd'hui
2,306 vues
08/28/2017 - 15:48
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

L’acte solennel de restitution de ces matériels militaires entre dans le processus de pacification de la Centrafrique en proie à des violences. Le Cameroun, pays frère et ami, a toujours œuvré à contribuer à la stabilisation de cette république voisine. Il s’agit en effet, de matériels militaires récupérés par les autorités camerounaises entre les mains de bandes armées centrafricaines depuis 2013, au plus fort de la crise sécuritaire qu’a traversé le pays.

La cérémonie a lieu ce lundi 28 Août 2017 à l’esplanade de la sous-préfecture de Garou-Boulai, ville frontalière située à l’Est-Cameroun. Présents à la cérémonie, un riche parterre d’autorités. Le Ministre camerounais de la Défense, Joseph Beti Assomo et son homologue centrafricain, Joseph Yakete, co-président la cérémonie. Avec la présence notable des ministres camerounais de l’administration territoriale et des Relations Extérieures, ainsi que du représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU.

Pour les autorités camerounaises « cette cérémonie traduit la qualité des relations d’amitié et de coopération qui ont toujours existées entre le Cameroun et la RCA. Elle s’ajoute en outre aux concours multiformes du Cameroun, sous l’impulsion personnelle du Président Paul Biya pour le retour à la paix et à la sécurité en RCA », indique un communiqué du ministère de la Défense.

Une crise socio-politique qui a causé depuis 2013 un afflux massif de déplacés centrafricains vers le Cameroun, ou des camps de réfugiés ont été érigé avec le concours actif du Haut-Commissariat aux Réfugiés. Tandis que les forces de sécurité camerounaises saisissaient des armes et autres engins explosifs entre les mains de ces bandes armées.

 Fort heureusement, le processus de pacification est en marche et suit son cours.