Onglets principaux

Politique

l’armée camerounaise mise à l’épreuve par la communauté internationale.

La faisabilité de la réhabilitation de la route Mora-Dabanga-Kousseri est un défi que se donne l’armée camerounaise dans le cadre de l’accord de financement des travaux signé entre le Ministère des Travaux Publics, le Ministère de la Défense et la Banque Mondiale.
6 lectures aujourd'hui
1,808 vues
04/10/2017 - 11:13
0
Tobie-Rodrigue Atangana
Journaliste

Au cours d’une cérémonie présidée par les ministres de la Défense, des Travaux Publics  le 7avril 2017, la Banque Mondiale a donné son accord pour un financement de l’ordre de 70milliards de francs en vue de la poursuite des travaux de réhabilitation de la route Mora-Dabanga-Kousseri longue de 205km et revêtant un caractère stratégique pour le commerce international. Les travaux dudit tronçon avaient été interrompus pour cause d’opérations de guerres, dans le processus de pacification de la Région de l’Extrême-Nord du Cameroun.  Le moins que l’on puisse dire est que, l’armée camerounaise dans son engagement à poursuivre ces travaux à haut risque, tente de relativiser la capacité de nuisance de l’ennemi Boko Haram qui à notre sens, n’est pas totalement vaincu d’une part et de l’autre, elle essaie courageusement de restaurer par une opération coups de poings, l’autorité de l’Etat avec la construction des infrastructures économiques. C’est un engagement inédit, c’est aussi la preuve concrète si cette mission venait à réussir, d’une victoire haut la main contre le terrorisme. 

Étiquettes: