Onglets principaux

Politique

La Gendarmerie Nationale s’impose comme un acteur majeur de la CAN.

Après le premier tour de la coupe d’Afrique des nations de football féminin jouée au Cameroun, la Gendarmerie Nationale exacerbe et complexifie les mesures de prévention routière.
12 lectures aujourd'hui
1,503 vues
11/28/2016 - 10:44
0
Tobie-Rodrigue Atangana
Journaliste
La Gendarmerie Nationale s’impose comme un acteur majeur de la CAN.

Après le premier tour de la coupe d’Afrique des nations de football féminin jouée au Cameroun, la Gendarmerie Nationale exacerbe et complexifie les mesures de prévention routière. Sur la Nationale №2 samedi le 26 novembre 2016, les lieutenants colonels Ndongo Ndongo Benjamin, Ambouakwe  Gaius et leurs troupes aux postes de prévention de Nkol-Nguem et d’Ebang, mettent en place une typologie plurielle et étrange de prévention routière. Etrange à la fois par la rupture avec le mot d’ordre donné par le Secrétaire d’Etat à la défense chargé de la Gendarmerie et la mise sur pied des mesures de haute technologie propre à la protection des vies sur la route, mais aussi proches de la sécurisation du territoire national. Dans le premier cas, la Capitaine Beyala sous la coordination du Lieutenant Colonel Ndongo Ndongo Benjamin, interpelle de nombreux cas de contravention sur la route dont les plus remarquables sont la conduite en état d’ébriété. Sans suivre la prescription de non répression des infractions donnée par le Ministre pour le compte de la coupe d’Afrique des nations de football féminin, les contrevenants sont entendus sur procès verbal, testés sur alcotest puis traduits très rapidement devant les tribunaux compétents de la République. Interrogé sur cette rigueur qui tranche visiblement avec les recommandations données, l’Adjudant Chef Mengada est sans appel : « le commencement de la sagesse est la crainte du gendarme » « à caresser les  chauffeurs et autres usagers de la route dans le sens du poil, ceux-ci perdent le bon sens. » renchérit-il. La récréation est donc terminée. Dans le deuxième cas, au poste de prévention de Nkol-Nguem où opère en permanence le Lieutenant Colonel Ambouakwe, un véhicule scanner de la gendarmerie passe au filtre toutes les voitures à l’effet de détecter tous instruments, objet ou personne susceptibles de porter atteinte à la vie et à l’intégrité du territoire. Pour cette CAN 2016 au Cameroun, la Gendarmerie Nationale n’y va pas du dos de la cuillère.

                                                  Tobie-Rodrigue Atangana.

Étiquettes: