Onglets principaux

Politique

Le Gouvernement octroie des pistolets aux autorités administratives de l’Est

Ces autorités ont reçu ces pistolets automatiques du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le 24 Aout 2017. C’est ce que révèle l’édition du Quotidien national Cameroon Tribune de ce jeudi 7 septembre 2017.
1 lectures aujourd'hui
2,484 vues
09/08/2017 - 12:42
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

On compte au total une cinquantaine d’autorités administratives de la région de l’Est qui ont bénéficié de cet équipement octroyé par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD). Dans le détail, il s’agit des 33 sous-préfets d’arrondissement ; de quelques adjoints d’arrondissement ; des 4 préfets des départements de la Boumba et Ngoko, du Haut Nyong, de la Kadey, et du Lom-et-Djerem ; ainsi que le Gouverneur de la Région de l’Est.

Le Quotidien à capitaux publics révèle que ces autorités ont participé le jeudi 24 Aout 2017 à une séance de formation au maniement de ces pistolets automatiques. Ils étaient donc tous présents au champ de tirs de Mandjou, sous la supervision du colonel Ongolo Jean Joachim, commandant du secteur militaire n°8 de Bertoua. Les instructeurs ont d’abord édifié les apprenants sur la théorie des conseils théoriques sur l’usage de l’arme. « Le P.A étant une arme extrêmement sensible, ce sont des consignes fermes à respecter une fois qu’ils seront rentrés dans leurs unités de commandement respectives », confie le lieutenant Dimbélé, instructeur principal de cette séance.

Puis, dans la phase pratique, les chefs de terre ont réappris à démonter et monter une arme e quelques secondes. Ensuite, ils se sont appliqués à réussir 5 tirs sur 5 pour évaluer leur aptitude à bien se servir d’une arme à feu.

Cet équipement survient dans un contexte marqué par une recrudescence de l’insécurité dans la Région de l’Est. La montée en puissance du grand banditisme et du phénomène des coupeurs de route suscite l’inquiétude des autorités de la région. A titre illustratif, des malfrats ont cabriolé le domicile du Secrétaire Général des Services du Gouverneur le 15 juillet dernier. C’est donc dans l’optique de permettre aux autorités de la région d’assurer leur protection que le Gouvernement a pris cette mesure.

Étiquettes: